Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Segafredo Zanetti s'affranchit de l’aluminium

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Segafredo Zanetti s'affranchit de l’aluminium

En France, le torréfacteur italien opte pour un emballage à 100 % en polyéthylène pour ses références bio Intermezzo et San Marco. -

Segafredo Zanetti, qui se présente comme le leader mondial de l’expresso en hors domicile, approfondit sa démarche RSE. Signataire en 2016 du Pacte mondial des Nations unies dans le cadre de l’initiative Global Impact, le torréfacteur italien a été parmi les premiers en France à lancer des capsules compostables industriellement en grande distribution. Puis il a décidé de concentrer ses développements sur le bio. Aujourd’hui, pour ses sachets de dosettes et de café moulu et en grains, il remplace le triplex polyéthylène téréphtalate (PET)/aluminium/polyéthylène (PE) par un film monomatériau en PE de Goglio, enrichi d’une couche de copolymère éthylène alcool vinylique (EVOH) pour assurer la barrière à l’oxygène, au dioxyde de carbone et aux arômes, 100 % recyclable par conséquent. Dans un premier temps, il sera utilisé pour les références bio Intermezzo et San Marco. D’ici à 2022, 80 % des gammes Segafredo devraient en bénéficier. « Ainsi, broyé puis transformé en granulés, voire coloré, il redevient une matière première, entrant dans la fabrication de produits tels que des sacs-poubelle ou du mobilier urbain, expose Florian Souliac, le directeur industriel de Segafredo Zanetti en France. Il constitue également un excellent isolant, même en milieu humide, et présente une inertie chimique qui le rend compatible avec des denrées alimentaires telles que le café. »

« Prouesse industrielle »

L’entreprise italienne, qui possède une usine à Sotteville-les-Rouen (Seine-Maritime), d’une capacité de 19 000 tonnes de café torréfié par an, souligne néanmoins la « prouesse industrielle » que représente cette substitution. Pour optimiser le conditionnement, « ces films de nouvelle composition présentent des propriétés mécaniques et thermiques différentes de celles des complexes habituels, explique Florian Souliac. Il faut travailler sur la précision de la régulation en température pour garantir la qualité des soudures, la plage de soudure du PE étant particulièrement restreinte. Nous avons aussi adapté les fers de soudure, toujours pour assurer l’homogénéité en température lors du scellage. » Le nouveau film est également plus fragile. Cela a obligé le torréfacteur et son fournisseur à revoir le guidage, le maintien et le pliage « afin d’éviter tout choc ou déchirement lors des opérations de formage des sachets ». Par ailleurs, Florian Souliac signale la nécessité de se concentrer sur l’adaptation du marquage et du contrôle des produits en fin de ligne, « toujours dans une optique de préservation de l’intégrité des sachets ». Et de pointer l’intérêt de collaborer avec Goglio, qui maîtrise à la fois les films complexes et les équipements de conditionnement.

Segafredo Zanetti a réalisé un chiffre d’affaires de 82 millions d’euros en 2020 en France, avec un effectif de 240 personnes. Il occupe le troisième rang sur le marché hexagonal du café.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Perle du Nord se convertit au carton

Economie circulaire

Perle du Nord se convertit au carton

Avec Saica Pack, la coopérative des Hauts-de-France a conçu une nouvelle barquette pour les jeunes pousses d’endives. - Dans le secteur des fruits et légumes, la course à la suppression des emballages plastique[…]

Sappi et Syntegon alliés dans le conditionnement form-fill-seal (FFS)

Economie circulaire

Sappi et Syntegon alliés dans le conditionnement form-fill-seal (FFS)

Tetra Pak incorpore du plastique recyclé chimiquement

Economie circulaire

Tetra Pak incorpore du plastique recyclé chimiquement

Vers une harmonisation de l’information nutritionnelle

Profession

Vers une harmonisation de l’information nutritionnelle

Plus d'articles