Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

Seeberger pèse son café au grain près avec Ishida

Tiziano Polito
Seeberger pèse son café au grain près avec Ishida

L’allemand a opté pour une associative CCW-RVE, séduit par la vitesse et la facilité d’utilisation de cette machine. -

La vitesse de production, la précision sans doute mais également la facilité de prise en main « déconcertante » selon les employés de l’entreprise sont les trois leviers qui ont conduit Seeberger à investir dans une peseuse associative CCW-RVE de Ishida. L’entreprise allemande est présente dans trois domaines d’activité principaux que sont le commerce de détail de fruits secs, la vente de café et les services avec une offre qui s’adresse à la restauration hors-foyer (RHF) et souhaitait rénover ses installations de conditionnement de café en grains. La machine dans laquelle il a investi, qui possède 14 têtes, est équipée de bennes de trois litres. Elle remplace une peseuse linéaire, arrivée en fin de vie. Comme sur toutes les associatives, le produit arrive sur la table de dispersion située sur le haut de l’équipement puis se répartit, par gravité, vers les bennes radiales. Une cellule de pesée régule l’alimentation vers la peseuse et les bennes radiales à commande individuelle, réglées très précisément par le logiciel.

Poids cible

Le pesage est lui-même commandé par un microprocesseur dont le rôle consiste à calculer, en une fraction de seconde, la meilleure combinaison des poids des bennes pour obtenir le poids cible. Le café est conditionné en paquets de 250 g, 500 g et 1 kg. Par rapport au système précédent, les vitesses sont plus élevées et les surdosages limités. La machine est aussi plus facile à utiliser grâce à une interface de commande plus simple, tournée opérateur. Cinq minutes suffisent à effectuer un changement de format sachant que cette opération a lieu au moins cinq fois par jour. Auparavant, sur la peseuse linéaire, il fallait trois fois plus de temps ! L'analyse de la data n’est pas oubliée. Toutes les données de production, y compris les erreurs, sont stockées et étudiées au moyen du logiciel Sentinel de manière à permettre à Seeberger de disposer de rapports de production précis, mettant en évidence les tendances, les tailles de lots et d’autres statistiques.

Fondé en 1844, Seeberger emploie 600 personnes pour un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros. 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Sonoco rachète le français Can Packaging

Acquisitions

Sonoco rachète le français Can Packaging

Le groupe américain étend sa présence en Europe et met la main sur les brevets de l'Alsacien dans les boîtes de forme en carton. - Les périodes estivales sont souvent l’occasion de rachats inattendus.[…]

05/08/2020 | PapierCarton plat
La Petite Bretonne ensache avec Schubert

Investissements

La Petite Bretonne ensache avec Schubert

Un cadre de référence pour les emballages isothermes

Profession

Un cadre de référence pour les emballages isothermes

ProMach élargit son offre dans les machines FS

Acquisitions

ProMach élargit son offre dans les machines FS

Plus d'articles