Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Investissements

Schubert met de l’ordre dans les raviolis

Tiziano Polito
Schubert met de l’ordre dans les raviolis

La ligne peut traiter jusqu'à 720 raviolis/minute.

Le constructeur allemand a livré une deuxième ligne à l'Italien Surgital, qui produit chaque jour 300 variétés de pâtes. -

Agnoli, Scrigni, Quadrelli, mais aussi Triangoli, Panciotti, Mezzaluna et Rivoluzionari : chez Surgita, on aime les appellations colorées pour désigner les raviolis. L’entreprise, basée à Lavezzola, dans le nord de l’Italie, produit, chaque jour, quelque 300 variétés de pâtes, pour un équivalent de 135 tonnes de pâtes fraîches et de 8 tonnes de pâtes surgelées. Les produits sont ensuite envoyés aux quatre coins du monde : en France, aux États-Unis mais également en Allemagne et au Royaume-Uni. Les raviolis surgelés sont conditionnés en barquette. L’opération de pick-and-place, consistant à prendre le ravioli et l’introduire dans les alvéoles du plateau thermoformé (en photo, à gauche) est prise en charge depuis 2005 par une ligne Schubert. L’installation a permis notamment de gérer trois types de problèmes récurrents : la diversité des références, Surgital produisant des raviolis de formes et de couleurs différents ; les vitesses de production élevées et, enfin, la fragilité des articles. Il faut en effet savoir qu’un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Une nouvelle identité pour Bosch Packaging Technology

Acquisitions

Une nouvelle identité pour Bosch Packaging Technology

Désormais détenu par CVC Partners, le constructeur de machines de conditionnement s’appelle Syntegon Technology. - Conformément à ce qui avait été prévu, le rachat de Bosch Packaging[…]

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Economie circulaire

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Un sachet monomatériau pour Knorr

Technologie

Un sachet monomatériau pour Knorr

Les alternatives au plastique peuvent être pires

Décryptage

Les alternatives au plastique peuvent être pires

Plus d'articles