Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Saint Louis gagne quelques grammes

Arnaud Jadoul
Saint Louis gagne quelques grammes

Le sucrier continue de réduire l’impact de sa brique en allégeant son bouchon. -

42% de plastique en moins ! Depuis le lancement de son sucre en poudre en brique en 2004, la filiale de Südzucker, numéro trois du marché des emballages hermétiques avec une part de 18% en volume (donnée Nielsen, cumul annuel mobile P3 2021), n’a cessé d’y apporter des améliorations. La dernière en date : avec son fournisseur Loire Plastic, elle a revu la conception du bouchon. À vis à l’origine, il devient clipsable et à charnière et perd donc 42% de son poids au passage, soit un peu plus d’un gramme. De la sorte, son clapet reste attaché à la base ; « il ne risque pas de se perdre et d’échapper au recyclage, dès lors que le pack est trié », souligne Benoît Calais, responsable packaging. Toujours en polyéthylène (PE), il reste recyclable au sein de la filière des briques. « Le PE est d’origine fossile pour le moment mais nous travaillons sur des solutions en PE recyclé, et non en PE issu de ressources végétales car cela peut provenir de surfaces agricoles à vocation alimentaire », complète Benoît Calais. Au plan industriel, outre l’achat d’un nouveau moule, la machine de pose a été adaptée afin de bien indexer le bouchon par rapport à l’ouverture.

Optimisation

Cette évolution fait suite à une démarche d’optimisation de la taille des emballages engagée dès 2015. Celle-ci a conduit Tetra Pak, le fabricant de la brique originelle, un modèle Tetra Rex, à accepter que Saint Louis Sucre la modifie et la fasse produire par ses propres imprimeurs. Ainsi, c’est AR Packaging, à Cholet (Maine-et-Loire), qui produit cet emballage, dont la hauteur a été réduite de 20 mm afin de l’ajuster à sa contenance – 650 g depuis l’an dernier – et de diminuer les quantités de carton et de PE utilisées. « La prochaine étape sera de trouver une alternative au PE », indique encore Benoît Calais. Parmi les autres actions menées, Saint Louis Sucre a supprimé les fenêtres en plastique des étuis et coffrets en 2018 puis la couche de PE interne du sac Cristal de 5 kg en 2020. L’entreprise a également allégé les fardeaux de regroupement des étuis et sachets et, avec Reborn, est passée au PE recyclé. Le gain total est de 27 tonnes de plastique, auxquelles vont s’ajouter les 8 à 10 tonnes économisées sur les bouchons. Enfin, en février 2021, au polystyrène (PS) des intercalaires de palette a été substitué du carton « 100% recyclé et 100% recyclable » (photo ci-contre). Saint Louis affiche un objectif « 0% de plastique non recyclable » au sein de sa gamme commercialisée en grande distribution en 2022.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Quand les bouteilles en PET deviennent de l’arôme de vanille

Economie circulaire

Quand les bouteilles en PET deviennent de l’arôme de vanille

Des chercheurs de l’université d’Edimbourg (Ecosse) ont mis au point une méthode permettant d’obtenir de la vanilline grâce à des bactéries génétiquement modifiées. - Deux[…]

21/06/2021 | PlastiquesR&D
Un pot en carton pour des glaces Picard

Economie circulaire

Un pot en carton pour des glaces Picard

Les sacs plastique ont disparu des rayons fruits et légumes de E.Leclerc

Stratégie

Les sacs plastique ont disparu des rayons fruits et légumes de E.Leclerc

Blédina teste la consigne

Economie circulaire

Blédina teste la consigne

Plus d'articles