Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Quand les bouteilles en PET deviennent de l’arôme de vanille

Arnaud Jadoul
Quand les bouteilles en PET deviennent de l’arôme de vanille

© iStock

Des chercheurs de l’université d’Édimbourg (Écosse) ont mis au point une méthode permettant d’obtenir de la vanilline grâce à des bactéries génétiquement modifiées. -

Deux chercheurs de l’université d’Édimbourg (Écosse, Royaume-Uni) ouvrent de nouvelles perspectives au recyclage des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET). Dans une étude publiée par le journal Green Chemistry, Joanna Sadler et Stephen Wallace révèlent avoir réussi à créer de la vanilline, l’arôme de la vanille, à partir de bouteilles, grâce à l’utilisation de bactéries. Ils ont développé des enzymes qui permettent de transformer le PET en acide téréphtalique. Celui-ci est devenu de la vanilline grâce à des bactéries Escherichia.coli génétiquement modifiées et à un procédé de chauffage à 37 °C. 79% de l’acide téréphtalique a été converti ainsi. « Notre travail remet en cause la perception que le plastique est un déchet problématique et démontre plutôt son utilisation en tant que nouvelle ressource carbonique à partir de laquelle des produits de grande qualité peuvent être fabriqués », déclarent les deux scientifiques. D’ajouter que leur travail est « le premier exemple d’utilisation d’un système biologique pour recycler des déchets plastique en un produit chimique industriel de valeur, avec des conséquences très intéressantes pour l’économie circulaire ». Les chercheurs, qui annoncent vouloir encore optimiser le processus pour améliorer le taux de conversion, pensent qu’il serait possible de produire d’autres molécules susceptibles d’intéresser l’industrie, notamment la parfumerie.

 

La vanilline est utilisée dans l'industrie agroalimentaire et dans celle des cosmétiques, mais intervient aussi dans la fabrication de produits d’entretien, phytosanitaires et pharmaceutiques. En 2018, la demande en vanilline a atteint 37 000 tonnes, soit beaucoup plus que ce que peuvent produire les gousses de vanille naturelle. Aujourd'hui, environ 85 % de la vanilline est synthétisée à partir de produits chimiques dérivés de combustibles fossiles. Elle peut être obtenue également à partir de clou de girofle, de betterave, de gaïacol ou même de lignine récupérée dans les résidus de pâte à papier.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Faerch prend pied aux Etats-Unis

Acquisitions

Faerch prend pied aux Etats-Unis

Le fabricant danois d’emballages alimentaires en plastique acquiert MCP Performance Plastic. - Jusqu’à présent implanté uniquement en Europe, le danois Faerch franchit l’Atlantique. Il annonce la reprise de[…]

20/07/2021 | PlastiquesBarquettes
Jindal lance des emballages souples en rPP

Economie circulaire

Jindal lance des emballages souples en rPP

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

Investissements

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

De la cellulose moulée pour les œufs durs

Innovation

De la cellulose moulée pour les œufs durs

Plus d'articles