Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Pour des emballages biofonctionnels

Henri Saporta
Pour des emballages biofonctionnels

Plastiques RG a conçu un emballage en deux pièces injectées.

La restitution du programme de recherche EmaBio a eu lieu le 29 juin. -

Mené entre 2007 et 2011 sous la houlette du pôle de compétitivité Plastipolis d'Oyonnax (Ain) et porté par Plastiques RG (Gpack), une entreprise spécialisée dans les emballages en plastique, le projet de recherche EmaBio est arrivé à son terme. Une journée de restitution était organisée le 29 juin au technopole Alimentec à Bourg-en-Bresse (Ain) pour en donner les principaux enseignements. Pour mémoire, EmaBio avait pour objectif de développer un matériau pour emballage rigide réalisé à base de farine de maïs - une matière première très bon marché à environ 15 centimes le kg en version brute ou 30 centimes en version dégermée - et de concevoir des emballages actifs à base de polymères naturels. Ce projet devait répondre aux attentes respectives de la plasturgie, de l’agroalimentaire et de l’agriculture. Au final, le matériau EmaBio présente plusieurs avantages pour la conservation des aliments : la densité de la matière obtenue offre une barrière à l’oxygène environ mille fois supérieure à celle du polyéthylène basse densité (PEbd) ; issu de carbone renouvelable, il est entièrement biodégradable ; son coût de fabrication est deux fois moins élevé que pour un polymère d’origine fossile ; sa composition à base de polymères naturels est adaptée à l’introduction de substances naturelles actives conférant des propriétés antimicrobiennes. Son caractère hydrophile limite, en[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Lagnieu célèbre la reconstruction de son deuxième four

Investissements

Lagnieu célèbre la reconstruction de son deuxième four

Verallia a investit 24 millions d’euros dans son usine spécialisée dans les pots et bocaux en verre. - La dimension symbolique était palpable : en présence notamment du préfet de l’Ain Arnaud[…]

18/10/2019 | Verre
Le BPB perturbe autant que le BPA

Sécurité sanitaire

Le BPB perturbe autant que le BPA

Ferrero ne veut plus d’emballages plastique inutiles

Economie circulaire

Ferrero ne veut plus d’emballages plastique inutiles

Violent incendie chez Traidib

Economie circulaire

Violent incendie chez Traidib

Plus d'articles