Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sécurité sanitaire

PlasticsEurope critique la Mairie de Paris

Henri Saporta
L'association européenne des producteurs de matière plastique dénonce la décision d'interdire les biberons contenant du BPA dans les crèches.

En prenant la décision de ne plus acheter de biberons en polycarbonate contenant du bisphenol A (BPA ) dans les crèches de la capitale "au nom du principe de précaution", la Mairie de Paris a entraîné une réaction pour le moins radicale de PlasticsEurope qui dénonce "une polémique dont les fondements tiennent plus des prophéties apocalyptiques que des données scientifiques". Conformément à sa position et à l'avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) en ligne avec celui de l'Union européenne, l'association européenne des producteurs de matière plastique maintient que le BPA contenu dans les biberons est sans danger pour la santé. PlasticsEurope note que pour atteindre la dose journalière admissible (DJA) actuellement fixée à 0,05 mg/kg de poids corporel, une dose qui est déjà au moins 100 fois plus élevée que la dose pouvant générer une réaction physiologique, "un enfant de 3 mois pesant 6,1 kg devrait boire 36 biberons de 180 g par jour". Ministre de la santé, Roselyne Bachelot a d'ailleurs déclaré le 3 mars dernier que "le principe de précaution est un principe de raison, il n'est en aucun cas un principe d'émotion" en rappelant l’innocuité du BPA aux doses résiduelles dans le polycarbonate des biberons. Pour conclure, "PlasticsEurope regrette que la Mairie de Paris n’en ait pas tenu compte et ait fait le choix de l’émotion et de la facilité médiatique plutôt que celui, plus difficile mais plus responsable, de la raison et de la pédagogie".

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Recolim teste les bacs en Inox dans les cuisines centrales

Profession

Recolim teste les bacs en Inox dans les cuisines centrales

Le groupe de travail de trois cuisines intercommunales de restauration collective franciliennes a fait un point d’étape sur la transition vers des contenants réemployables. - En 2019, trois cuisines intercommunales de[…]

02/12/2021 | Acier
Une double couche pour traquer les os dans les filets de poulet

Technologie

Une double couche pour traquer les os dans les filets de poulet

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Economie circulaire

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Technologie

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Plus d'articles