Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Picvert passe au bac bicolore Gamma-Wopla

Tiziano Polito
Picvert passe au bac bicolore Gamma-Wopla

© 2019 - Jean-Claude COHEN - jcpress

Le producteur de salades et légumes a investi dans 80 000 contenants réutilisables avec, à la clé, davantage de fonctionnalités et des économies sur le transport. -

Des emballages stables et résistants, plus faciles à laver et emboîtables afin d’optimiser le transport : tel était, en résume, le cahier des charges de Picvert. Le producteur de jeunes pousses de salades et de mini-légumes, était confronté à un problème de renouvellement.  « Jusque-ici nous disposions d’un parc d’emballages avec une partie en propriété et une autre partie en location. L’une et l’autre arrivaient en fin de vie. Nous avons donc consulté plusieurs fabricants mais seule la société Gamma-Wopla était à même de nous proposer une offre personnalisée avec un développement produit », indique Jacques Deramecourt, le dirigeant de l’entreprise.

La société a investi dans 80 000 bacs. Ils servent à transporter les produits des zones où ils sont cultivés - en France, Espagne et au Portugal - soit 1000 hectares au total vers les ateliers de conditionnement et les industriels. Plus de 8000 tonnes de jeunes pousses et de mini-légumes sont produits chaque année. Les bacs servent à recueillir les produits lorsqu’ils sont récoltés et à les acheminer vers les fermes agricoles Picvert où ils sont refroidis. Les jeunes pousses de salades et les mini-légumes sont ensuite soit traités directement dans les stations de conditionnement de Picvert, soit expédiés vers les clients, toujours au moyen des bacs Gamma-Wopla. 

Haute pression

Après chaque rotation, les contenants sont lavés à haute pression pour être ensuite réintégrés dans le circuit. L’aspect ajouré des bacs permet d’éviter tout risque de résidu. Si l’entreprise a été séduite par la stabilité des bacs, elle apprécie également leur aspect, bicolore, qui facilite les manipulations des opérateurs lorsque ceux-ci sont chargés de les emboîter pour les gerber. Il s’agit d’un développement produit : en partant d’une solution déjà existante, le bac Gebi, Gamma-Wopla a réussi à l’améliorer pour passer tout d’abord de 50 à 70 % d’emboîtabilité puis à 83%. « Auparavant nous pouvions empiler 3 900 caisses dans un camion. Aujourd’hui avec les bacs Gamma-Wopla, nous sommes en mesure de stocker 5 800 bacs vides, soit une augmentation de 50% de notre volume de stockage, ce qui génère une réduction de nos coûts de transport de 50% lors du retour des bacs à vide, mais surtout cela nous permet de diminuer fortement nos émissions carbone. », se félicite Jacques Deramecourt.

Pour Picvert, les premiers gains sont déjà mesurables. Au-delà des gains de transport et pour l’environnement, Picvert estime pouvoir réaliser une économie d’environ 100 000 euros par an en passant d’une solution de location à l’achat, ce qui lui permet de rentabiliser son investissement sur 4 ans. Quant à l’avenir, la société a investi dans une solution qui laisse envisager de possibles évolutions futures notamment en matière de robotisation. Les bacs ont en effet été conçus en tenant compte de ce facteur.

Basé en Picardie, Picvert emploie 100 personnes pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le CFIA donne rendez-vous en juin

Rendez-vous

Le CFIA donne rendez-vous en juin

GL Events attend 1600 exposants du 8 au 10 juin à Rennes. - « En 2021, les retrouvailles ne seront que plus belles ! » : dans la valse à mille temps des annulations et reports des salons et[…]

20/04/2021 | CFIA Rennes 2021
Multivac étiquette les pizzas

Economie circulaire

Multivac étiquette les pizzas

Un projet de recyclage chimique en Suède

Economie circulaire

Un projet de recyclage chimique en Suède

Paccor pousse le PPE et l’OPP

Economie circulaire

Paccor pousse le PPE et l’OPP

Plus d'articles