Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Stratégie

Nestlé teste le vrac en Suisse

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Nestlé teste le vrac en Suisse

© Nestlé

Le géant de l'agroalimentaire expérimente ce système de vente en pays helvète pour du café soluble et des aliments pour animaux domestiques. -

Jusqu’à présent, vente en vrac et marques ne faisaient pas bon ménage. En cause, essentiellement, la difficulté à concilier marketing et absence de packaging. Certains groupes ont cependant testé le concept récemment. Au début de l’année, Kellogg’s et Unilever l’ont expérimenté pour des céréales et du thé dans un magasin Asda à Leeds, au Royaume-Uni, tandis que Danone l’avait fait mi-2019 dans une épicerie Day by Day, à Paris, pour du yaourt. Aujourd’hui, Nestlé s’y essaie également. Mise en place en Suisse dans trois Nestlé Shops, et douze autres d’ici à la fin de l’année, l’opération concerne du café soluble Nescafé et des aliments pour animaux domestiques Purina One. « Une technologie intelligente, intégrée au rayonnage des magasins, qui permet aux consommateurs de se servir de manière sûre et hygiénique ainsi que de réutiliser leurs propres contenants », indique le groupe suisse dans un communiqué. Il précise que « ce projet s’inscrit dans les efforts entrepris par Nestlé pour développer des solutions sans emballages et représente un pas important dans l’atteinte de l’objectif qu’elle s’est fixée de rendre 100% de ses emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025 ».

Qualité et hygiène des produits

Concrètement, les consommateurs peuvent choisir entre plusieurs variétés de produits de chacune des marques et prendre la quantité qui leur convient dans le contenant de leur choix. Mais, à la différence des systèmes courants, les « étagères intelligentes » de Nestlé sont équipées d’un dispositif de scellage pour « assurer la qualité et l’hygiène des produits ». « Les collaborateurs et les consommateurs n'entrent pas en contact direct avec les produits, qui sont également toujours protégés des influences extérieures. Dans le contexte actuel lié au Covid-19, cette technologie apporte un avantage important par rapport aux systèmes conventionnels utilisés dans la vente en vrac », explique le géant de l’agroalimentaire. Par ailleurs, les informations sur la valeur nutritionnelle et les données relatives à la durée de conservation et de consommation du produit, qui se trouvent habituellement sur l’emballage, ou sur les systèmes de distribution dans les épiceries vrac, sont disponibles sous forme numérique grâce à un QR code. Nestlé collabore sur ce dossier avec Miwa, une start-up spécialisée dans la combinaison de la réduction de l’utilisation des emballages et de la technologie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les verriers bouclent la boucle du recyclage

Economie circulaire

Les verriers bouclent la boucle du recyclage

La plate-forme « Close the Glass Loop » doit permettre d’atteindre un taux de recyclage de 90% en 2030 au sein de l’Union européenne. - Actuellement présidée par le Français Michel Giannuzzi[…]

03/07/2020 | BoissonsVerre
Tetra Pak collabore avec l’université de Lund

Innovation

Tetra Pak collabore avec l’université de Lund

Igus met ses matériaux pour l’impression 3D aux normes alimentaires

Technologie

Igus met ses matériaux pour l’impression 3D aux normes alimentaires

Les repas livrés à domicile dans le viseur

Economie circulaire

Les repas livrés à domicile dans le viseur

Plus d'articles