Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Mecapack toujours plus vert

Tiziano Polito
Mecapack toujours plus vert

Nicolas Ducept est le Pdg de Mecapack.

Le constructeur vendéen bénéficie d'une aide de 400 000 euros pour rendre ses machines plus polyvalentes et leur permettre notamment de travailler sur des matériaux base papier. -

400 000 euros : telle est la somme dont Mecapack va bénéficier en tant que lauréat du fonds de soutien aux investissements industriels. Elle va lui servir, entre autres, à aborder la nécessaire transition écologique qui caractérise les marchés sur lesquels il est présent avec, notamment, une demande toujours plus orientée vers des emballages éco-responsables, soit, en d’autres termes employant moins de plastique et toujours plus de carton. « Nous avons une bonne expérience sur tous ces sujets, la moitié du chiffre d’affaires de la dernière année a été réalisée sur des matériaux base carton », s’enorgueillit Nicolas Ducept, le Pdg de cette entreprise qui fabrique des thermoformeuses et des operculeuses pour l’alimentaire. Tout en étant persuadé qu’il n’existe pas « une seule bonne solution » mais plusieurs, et notamment pas un seul matériau,  le dirigeant croît dur comme fer dans les co-développements, associant au client, un constructeur de machine et le fournisseur du substrat. Le financement, alloué par l’État, servira à développer son savoir-faire dans le traitement de matériaux autres que le plastique, qui constituent pourtant son cœur de métier depuis sa fondation.

Trois axes 

Si les cartons enduits ou complexés avec une fine couche de plastique pour assurer la barrière nécéssaire aux agents extérieurs ont le vent en poupe parmi les projets actuels, l’entreprise basée à Pouzauges (Vendée) n’exclut pas d’autres pistes, toujours sur des bases cellulosiques, voire éventuellement des bioplastiques. « Nous axons nos travaux de recherche sur trois voies principales que sont la recherche de formes plus intéressantes au plan marketing dans le packaging carton, la fiabilité technique et la sécurisation sanitaire », explique Nicolas Ducept sans en dire plus. Intéressant sur le plan environnemental et très demandé par les consommateurs, le carton pose notoirement des problèmes de formage et de soudure sur les thermoformeuses et les operculeuses. Les plis, en particulier, constituent des zones de fragilité. Or, les barquettes, quelles qu’elles soient doivent assurer leur fonction de base qu’est la protection du produit, donc rester parfaitement étanches.

Yuka

Un deuxième chantier connexe est représenté par l’évolutivité des machines. « Les industriels ne veulent plus se lier à une solution de conditionnement unique. Si demain le public ne veut plus de carton parce Yuka leur dit que ce n’est bon pour l’environnement, il faut que la machine leur permette de passer à autre chose à moindre coût », souligne Nicolas Ducept. Dans ce contexte, Mecapack explore, au-delà des possibilités d’adaptabilité technique, de nouveaux modèles économiques pour permettre à ses clients de passer ce cap difficile qu’est l’achat d’une ligne de conditionnement. L’entreprise, qui réalise un chiffre d’affaires de 31 millions d’euros avec 215 personnes, de rappeler que la conjoncture actuelle, caractérisée par la crise sanitaire et une réglementation toujours plus contraignante, ne favorise pas les investissements. « Le principal problème, dans l’alimentaire, est représenté par le manque de visibilité des industriels. Certains de nos clients voient leur mix évoluer subitement, avec la restauration qui baisse et la grande consommation qui augmente. D’autres attendent tout simplement de savoir s’ils vont bénéficier des aides du plan de relance avant d'investir », souligne Nicolas Ducept. Et de conclure : « Par dessus tout, la réglementation d’une part et la sensibilité environnementale du public d’autre part, peuvent changer la donne sur les matériaux d’emballage très rapidement. Cela implique de notre part une très grande agilité pour faire face au changement ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un expert du conditionnement et des produits laitiers à la tête de Gasti

Carnet

Un expert du conditionnement et des produits laitiers à la tête de Gasti

Berthold Burgmeier rejoint le constructeur de machines allemand qui fait partie du groupe Ima Dairy & Food. - Thomas Becker poursuit sa politique de recrutement. Après avoir réorganisé l’état major[…]

Monbento accompagne les restaurateurs dans le réemploi

Economie circulaire

Monbento accompagne les restaurateurs dans le réemploi

[Covid-19] Un pass sanitaire pour le CFIA

Profession

[Covid-19] Un pass sanitaire pour le CFIA

Constantia Flexibles s’impose dans les snacks

Acquisitions

Constantia Flexibles s’impose dans les snacks

Plus d'articles