Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Maître Coq veut optimiser ses emballages

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Maître Coq veut optimiser ses emballages

La marque du groupe LDC se dote d’une charte pour améliorer ses barquettes, sachets, films et étuis sur le plan environnemental. -

Comment entrer davantage dans un modèle vertueux qui préserve la qualité des produits tout en limitant son impact sur l’environnement ? Comment gérer durablement les ressources et assurer demain la recyclabilité de tous les emballages ? Maître Coq, marque du groupe volailler LDC, répond à ces préoccupations par une charte emballage « ambitieuse et responsable » mettant en avant ses objectifs et les moyens qu’elle se donne pour les atteindre. Cette charte s’intègre au plan de progrès lancé par le groupe en janvier 2020. « Ce sont les emballages primaires qui sont concernés par cette démarche d’amélioration, à savoir les emballages qui conditionnent les produits finaux dédiés aux consommateurs de la grande distribution et des réseaux spécialisés, explique Soizic Baudry, responsable des achats. La première phase de cette démarche responsable a déjà débuté et se terminera en 2022 avant la promulgation des nouvelles réglementations qui visent à limiter le plastique dans les emballages. » L’initiative porte ainsi sur un volume de près de 3400 tonnes de barquettes, sachets, films et étuis.

RPET et partenariat avec TerraCycle

Préalablement à l’adoption de cette charte, Maître Coq a lancé en avril 2020 « la première barquette plastique écoresponsable sur le marché de la volaille, fabriquée à partir de matière 100% recyclée issue de bouteilles ou barquettes en plastique ».[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Mecapack toujours plus vert

Economie circulaire

Mecapack toujours plus vert

Le constructeur vendéen bénéficie d'une aide de 400 000 euros pour rendre ses machines plus polyvalentes et leur permettre notamment de travailler sur des matériaux base papier. - 400 000 euros : telle[…]

Drinktec se cale en 2022

Profession

Drinktec se cale en 2022

Un hub pour les machines d’emballage italiennes

Technologie

Un hub pour les machines d’emballage italiennes

Kotkamills et Siegwerk combinent leur expertise

Economie circulaire

Kotkamills et Siegwerk combinent leur expertise

Plus d'articles