Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Sécurité sanitaire

Les encres des emballages en carton sur la sellette

Les encres des emballages en carton sur la sellette

Une étude du Bureau européen des consommateurs pointe les amines aromatiques et les filtres UV. -

Depuis la campagne de Foodwatch en 2015 contre les huiles minérales dans les emballages en carton, la situation n’aurait-elle pas évolué ? C’est ce que laisse entendre une étude que vient de réaliser le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc), dont les résultats ont été publiés le 25 juillet. Amenant un certain nombre d’associations et de médias à conclure que « le carton est encore plus dangereux que le plastique » !

Huiles minérales et filtres UV

Quatre membres (italien, norvégien, danois et espagnol) du Beuc, qui rassemble plus de 40 associations nationales, ont fait analyser 76 échantillons d’emballage alimentaire – imprimé – en carton ou en papier, tels que des gobelets de café, des pailles, des serviettes ou des sachets et étuis de riz ou autres céréales. Bilan : les encres utilisées « libèrent des produits chimiques dans les aliments et, au final, dans notre organisme ». Dans le détail, plus d’un échantillon sur six contient des amines aromatiques primaires, « dont certaines sont suspectées de causer des cancers », neuf échantillons en renfermant au-delà des limites spécifiées par la réglementation européenne sur le plastique. En outre, la plupart des produits analysés contiennent des filtres ultraviolets (UV), certains « au-dessus des niveaux recommandés », alors qu’ils pourraient être des perturbateurs endocriniens. Dernier constat : plusieurs des substances trouvées qui migrent dans les aliments n’ont pas été évaluées par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa). Pour Monique Goyens, la directrice générale du Beuc, « ces nouveaux tests s'ajoutent aux preuves de plus en plus nombreuses fournies par des groupes de consommateurs de toute l'Europe selon lesquelles les emballages alimentaires en papier ne sont peut-être pas aussi innocents qu'il n'y paraît. Pour protéger la santé des consommateurs, l'Union européenne doit élaborer des règles strictes qui ne sont pas seulement un tigre de papier. Avec l'interdiction ambitieuse du plastique à usage unique qui approche à grands pas, l'UE doit veiller à ce que les emballages alimentaires en papier et en carton soient sûrs pour les consommateurs. » Et d’appeler la Commission européenne à définir des limites de migration pour les produits chimiques présents dans tous les papiers et cartons en contact avec les aliments.

Des réclamations anciennes

Pour mémoire, en France, avant Foodwatch, l’UFC-Que choisir avait réclamé dès 2011 une telle réglementation. De surcroît, en 2017, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) avait publié un avis sur la migration des composés d’huiles minérales saturées (MOSH) et aromatiques (MOAH) dans les denrées alimentaires à partir des emballages en papiers et cartons recyclés. Elle avait alors regretté l’insuffisance des connaissances sur la toxicité et l'exposition des consommateurs et demandé des études permettant d’identifier, au cours du recyclage, les étapes conduisant à l’introduction d’huiles minérales dans les emballages, l’objectif étant de déterminer les leviers technologiques permettant de réduire la contamination des fibres recyclées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Imprimerie Pyramidor monte en gamme avec MGI

Imprimerie Pyramidor monte en gamme avec MGI

Le fabricant d’emballages et étiquettes pour les métiers de bouche a investi dans une JETvarnish 3D Web. -   D’un côté des tirages qui baissent, de l’autre la recherche des produits à[…]

Des précisions sur les plastiques interdits

Des précisions sur les plastiques interdits

La consultation sur le projet de décret sur les plastiques à usage unique est ouverte

La consultation sur le projet de décret sur les plastiques à usage unique est ouverte

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Plus d'articles