Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Les « courses » d’un foyer responsables de 1,5 t de CO2

Tiziano Polito
Les « courses » d’un foyer responsables de 1,5 t de CO2

© © Emilie Rouy

Une étude conjointe de Système U, Iri et Greenext a mesuré l’impact environnemental des achats de produits alimentaires en grande distribution. -

Un foyer français produit en moyenne 1,5 tonne équivalent carbone par an avec ses courses alimentaires selon une étude conjointe réalisée par Système U, Iri et Greenext. Un foyer achète chaque semaine 19 kg de produits alimentaires en hyper et supermarchés, ce qui représente 28 kg d'équivalent CO2. Sur une année, cela représente 990 kg de produits alimentaires, soit 1 480 kg équivalent CO2, soit encore 10 571 km parcourus en voiture si on prend la moyenne des émissions de CO2 des voitures vendues en 2008. L'impact environnemental d'un produit alimentaire tient compte de son mode de production (besoin en eau, transformation...), de l'emballage (pack individuel ou grand conditionnement, éventuel suremballage) et du transport depuis le lieu de production (mais non du lieu d'achat au lieu de consommation). Parmi les produits les moins polluants, les fruits et les légumes vendus en vrac représentent 10% du poids des courses, mais 3% de la production de carbone. En revanche, les produits de boucherie et charcuterie pèsent 5% du panier mais 10% de l'équivalent carbone, selon l'étude. De même, si 3% du poids des courses est fait de surgelés et de glaces, ils "pèsent" 9% de l'équivalent carbone. L'étude montre également que pour une même liste de courses, la facture carbone peut, pour 19 kg de "produits similaires en terme d'usage", varier de 27 à 35 kg équivalent carbone, en fonction du lieu de production, de l'emballage et des ingrédients. (avec AFP)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Encore un rachat pour ProMach

Acquisitions

Encore un rachat pour ProMach

Le constructeur américain rachète un spécialiste de la stérilisation. - Un spécialiste du codage en février, un intégrateur de robots deux mois plus tard et maintenant un fournisseur de[…]

25/06/2019 | EquipementsMachines
Pour ScanUp, le Nutri-Score ne suffit pas au « mieux manger »

Pour ScanUp, le Nutri-Score ne suffit pas au « mieux manger »

RPC lutte contre le gaspillage alimentaire

RPC lutte contre le gaspillage alimentaire

Packinov voit plus grand

Packinov voit plus grand

Plus d'articles