Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Les bouillons cubes Maggi passent au papier

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Les bouillons cubes Maggi passent au papier

Nestlé accentue ses efforts dans sa conversion aux emballages « durables ». -

Nestlé intensifie ses actions en matière de transition vers la neutralité plastique. Lundi 7 septembre, Magdi Batato, son directeur des opérations, Véronique Cremades-Mathis, sa directrice des emballages durables, et Stefan Palzer, son directeur de la technologie, ont présenté les dernières initiatives du leader mondial de l’agroalimentaire pour rendre 100 % de ses emballages recyclables ou réutilisables d'ici 2025 et pour réduire son utilisation de plastiques vierges à hauteur d’un tiers durant la même période. Ce qui leur permet d’annoncer en être déjà à 87 % d’emballages recyclables ou réutilisables, globalement, et à 66 % pour ceux en plastique.

Cellulose enduite

Ainsi, après les barres de fruits secs Yes! et les sachets de poudre de chocolat Nesquik, entre autres, ce sont les cubes de bouillon bio Maggi qui, en France, vont passer au papier. Le complexe aluminisé utilisé jusqu’à présent va être remplacé par de la cellulose enduite, recyclable dans le flux du papier. Le matériau est issu de ressources certifiées FSC et PEFC. « Le principal défi était de créer un matériau pliable et scellable assez résistant pour offrir une barrière suffisante tout en étant facilement recyclable », indique Stefan Palzer. L’équipe de développement, à Singen, en Allemagne, a dû également travailler à la rénovation et à l'adaptation des machines de conditionnement existantes, afin d’accepter le passage du papier.

Plastique recyclé de qualité alimentaire

Deuxième action engagée, aux Etats-Unis cette fois : Nestlé injecte 30 millions de dollars dans les plastiques recyclés à usage alimentaire. C’est le fonds de capital-risque créé en janvier dernier par le groupe suisse qui investit dans un autre fonds, Closed Loop Leadership Fund, spécialisé dans l’économie circulaire, « pour, indique Véronique Cremades-Mathis, accélérer le développement de solutions d’emballage innovantes et durables ». Ce fonds accompagne des entreprises impliquées dans la supply chain de l’emballage et la production de matière recyclée. Nestlé améliorera de la sorte ses approvisionnements en matière première secondaire de qualité alimentaire.

« Beaucoup reste à faire »

Véronique Cremades-Mathis conclut : « Nous avons réalisé des progrès dans notre transformation vers un avenir sans déchets, mais nous sommes conscients que beaucoup reste à faire. Etant la plus grande entreprise d'alimentation et de boissons, nous nous engageons à mettre notre dimension mondiale et nos ressources au service de la lutte contre les déchets plastique, partout où nous opérons. »

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le LNE fait le point sur le contact alimentaire

Profession

Le LNE fait le point sur le contact alimentaire

La journée du 15 octobre se tient intégralement en visioconférence. - « Sécurité et innovation des matériaux au contact des aliments » : tel est le thème de la journée[…]

Uncle Ben’s a rendu l’âme

Profession

Uncle Ben’s a rendu l’âme

Un consortium pour le recyclage du polystyrène en France

Profession

Un consortium pour le recyclage du polystyrène en France

Emballage papier et indice carbone chez Upfield

Economie circulaire

Emballage papier et indice carbone chez Upfield

Plus d'articles