Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Concours

Leclerc veut supprimer le polystyrène de la marée

Leclerc veut supprimer le polystyrène de la marée

Caisse marée en PEhd de Tepsa.

À l’occasion d’un challenge emballages écoresponsables, la coopérative d’achat des produits de la mer du distributeur a sélectionné plusieurs solutions pour réduire le plastique dans les emballages du rayon. -

E. Leclerc veut supprimer le polystyrène (PS) et réduire le plastique des emballages du rayon des produits de la mer. D’ici à 2022, ce sont 250 tonnes de PS, essentiellement expansé (PSE), qui devraient être ainsi écartées. Pour ce faire, la Scapmarée, la coopérative d’achat dédiée à ce secteur de l’enseigne, a organisé le challenge « emballages écoresponsables ». S’inscrivant dans la démarche développement durable du distributeur, l’initiative, appelée à être renouvelée, vise à « créer une dynamique positive dans la filière » en engageant les fabricants d’emballage à concevoir des caisses marée et des barquettes « novatrices et durables ».

Des tests en conditions réelles

Le concours portait sur les caisses marée, les barquettes de moules et celles de la poissonnerie libre-service (LS). L’enjeu est de taille : la coopérative utilise chaque année 3,2 millions de caisses, 2,1 millions de barquettes de moules et 13 millions de barquettes LS. Plus de quinze entreprises ont participé. Entre octobre 2019 et juin 2020, les candidats ont vu leurs solutions testées en conditions réelles par des fournisseurs ainsi que des prestataires de transport et de logistique. Ils ont ensuite été départagés par un jury composé d’adhérents E. Leclerc impliqués dans la politique de responsabilité sociale (RSE) de l’enseigne, des professionnels de la marée, des logisticiens et des qualiticiens, et complété par des journalistes spécialisés – dont un représentant d’Emballages Magazine –, des recycleurs et deux organisations non gouvernementales (ONG), Race for Water et la fondation Tara Océan. La Scapmarée s’est engagée à acheter 4 000 contenants réutilisables et plus de 300 000 barquettes auprès des lauréats et à les mettre en production.

Sept lauréats

Dans la catégorie « caisse marée », le gagnant est Tepsa, qui propose une caisse réutilisable en polyéthylène haute densité (PEhd). Recyclable, et recyclée sur les sites de l’industriel espagnol, elle peut supporter environ 400 rotations. Tepsa s’appuie sur Ifco pour le transport, le nettoyage et la récupération des caisses endommagées. Suivent Ifco et DSI, qui se sont associés pour présenter un bac réutilisable – 400 fois également – en polypropylène (PP), à la fois vierge et recyclé, qui offre l’avantage d’être isotherme. Le troisième est Solidus avec une caisse en carton, la seule dans ce matériau à avoir donné pleine satisfaction lors des tests, selon la Scapmarée ; l’entreprise possède en outre son propre système de recyclage.

Dynaplast et PackAlim

Dans la catégorie « barquettes LS », le jury a été séduit par la proposition – pour le conditionnement sous atmosphère modifiée – de Dynaplast (groupe Guillin) pour une solution en polyéthylène téréphtalate (PET) qui comprend 20% de rPET et 30% de plastique POP issu de bouteilles collectées sur les rivages (photo ci-contre). AgroConceptEmbal obtient le deuxième prix pour une barquette à 90% en fibre de canne à sucre, recyclable et compostable. Le troisième prix est décerné à Virgin Bio Pack pour son emballage Hybric destiné au conditionnement sous vide (skin) et associant un carton avec film pelliplaqué et un film supérieur en PET, recyclable dans la filière papier-carton. Pour les moules, PackAlim (P. Van de Velde Group) a été retenu pour une barquette en carton avec un film thermoformé en rPET/PE et un opercule en polyamide (PA)/polyéthylène (PE), qui permet de réduire de 10 g (45%) la quantité de plastique (photo ci-dessous).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’innovation alimentaire devient plus responsable

Décryptage

L’innovation alimentaire devient plus responsable

Le panorama mondial de l’innovation 2021 de ProtéinesXTC révèle une montée en puissance de l’éthique pour répondre aux attentes de consommateurs toujours plus soucieux d’impact[…]

22/04/2021 |
Michel & Augustin entre chez Day by Day

Stratégie

Michel & Augustin entre chez Day by Day

Huhtamaki se renforce en Chine

Acquisitions

Huhtamaki se renforce en Chine

L’agroalimentaire lance un cri d’alarme

Profession

L’agroalimentaire lance un cri d’alarme

Plus d'articles