Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

Le vrac, facteur de sobriété des emballages

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Le vrac, facteur de sobriété des emballages

Dans un nouvel avis, le Conseil national de l’alimentation préconise une clarification de l’information et des règles d’hygiène et un accompagnement des acteurs. -

Après les emballages de fruits et légumes et les contenants utilisés dans la restauration collective, le Conseil national de l’alimentation (CNA) vient de rendre un avis sur la « sobriété en emballages alimentaires ». Il achève ainsi de répondre à sa saisine par ses ministères de tutelle, en 2019, sur la question des emballages. Il précise que, compte tenu de l’ampleur de la thématique, il s’est focalisé sur la vente en vrac, ainsi que sur le réemploi et l’écoconception. Au préalable, le CNA prend soin de rappeler les enjeux du recours aux emballages, sanitaires, logistiques, techniques, économiques, environnementaux, d’information des consommateurs, de traçabilité et de marketing. Il prévient également que la question influe sur les modes de consommation et de distribution.

Six recommandations opérationnelles

Cet avis présente une particularité : le CNA a adossé ses travaux à un dispositif de participation citoyenne. Ainsi, 96 propositions ont été recueillies et 38% des recommandations formulées par le CNA en découlent en tout ou partie. Finalement, l’instance propose de s’appuyer sur une information et une sensibilisation des consommateurs, de s’assurer de la mobilisation de tous les acteurs de la chaîne alimentaire et de l’État, que le vrac soit économiquement accessible à qualité équivalente, ainsi que d’évaluer l'impact des différentes modalités de vente en vrac sur le gaspillage alimentaire. Et elle fait six recommandations opérationnelles pour décliner ces objectifs. Entre autres, elle préconise de consolider les règles d’hygiène, pour augmenter la confiance des consommateurs. Elle suggère aussi d’inciter au développement de l’offre et de renforcer son attractivité. Cela doit être complété par un accompagnement dans l’adaptation des pratiques. Enfin, il faut soutenir les acteurs pour optimiser les modalités de fonctionnement de la vente en vrac. En outre, le CNA propose également des « pistes de recommandations » sur la sobriété en emballages en général et le réemploi, l’information du consommateur, la mobilisation dans la quête du « juste emballage », la sensibilisation aux questions environnementales et le soutien de la recherche sur les matériaux durables et les alternatives au plastique en particulier.

Réseau vrac

Dès la publication de l’avis, Réseau vrac s’est déclaré « très heureux que les recommandations retenues soient alignées avec celles qui sont au cœur des actions de l’association depuis sa création en 2016 ».

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Faerch prend pied aux Etats-Unis

Acquisitions

Faerch prend pied aux Etats-Unis

Le fabricant danois d’emballages alimentaires en plastique acquiert MCP Performance Plastic. - Jusqu’à présent implanté uniquement en Europe, le danois Faerch franchit l’Atlantique. Il annonce la reprise de[…]

20/07/2021 | PlastiquesBarquettes
Jindal lance des emballages souples en rPP

Economie circulaire

Jindal lance des emballages souples en rPP

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

Investissements

Repsol va augmenter ses capacités de PE et de PP

De la cellulose moulée pour les œufs durs

Innovation

De la cellulose moulée pour les œufs durs

Plus d'articles