Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Le SnapLid en démonstration à Puiseux-Pontoise

Tiziano Polito
Le SnapLid en démonstration à Puiseux-Pontoise

Le pot à couvercle intégré SnapLid.

Synerlink expose une ligne pilote pour démontrer les avantages de son système de fabrication form-fill-seal (FFS) de pots à couvercle intégré. -

Emballages Magazine (voir numéro 982, octobre 2016) a déjà eu l’occasion de présenter le SnapLid, un système permettant de thermoformer et de souder un couvercle clipsable et refermable sur un pot dans le cadre d’un procédé 100% form-fill-seal (FFS). Le procédé a été développé par le français Synerlink. Il offre plusieurs avantages pour l’industriel et le consommateur. Le premier n’est plus obligé d’utiliser l’opercule ni le couvercle coiffant sur sa machine, ce qui simplifie grandement le process, réduit les coûts et optimise la logistique. Quant à l’utilisateur, il peut disposer d’un emballage pratique et refermable, très utile pour stocker des produits au réfrigérateur.

 

 

Produits portionnables 

Le SnapLid est désormais visible à l’usine de Synerlink de Puiseux-Pontoise (Val-d’Oise) (photo ci-contre), intégré à une Arcil 7, une ligne de thermoformage form-fill-seal (FFS) à haute cadence, d’une capacité de 15 tonnes par heure. Il le sera pendant un semestre, probablement jusqu’à l’été prochain. « L’objectif est de démontrer que l’installation est pleinement opérationnelle, indique Jean-Albert Larmaraud, Senior VP Business Development, c’est pour cela que nous avons prévu, juste à côté de la ligne, un petit laboratoire permettant à nos prospects de réaliser tous les tests nécessaires ». La société vise les fabricants - PME et grands groupes - de produits portionnables tels que les fromages blancs, les crèmes fraîches, les pâtes à tartiner, mais aussi les producteurs de crudités, de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Aptar rejoint le réseau Circular Economy 100 de la Fondation Ellen MacArthur

Aptar rejoint le réseau Circular Economy 100 de la Fondation Ellen MacArthur

Le fabricant d’emballages souhaite participer à la création de nouveaux marchés où le plastique ne devient jamais un déchet. – Déjà signataire de l’engagement mondial pour une[…]

Dernière étape pour la directive Sup

Profession

Dernière étape pour la directive Sup

Quand le sucre part en morceaux…

Profession

Quand le sucre part en morceaux…

Mondini et Micvac étendent leur collaboration

Mondini et Micvac étendent leur collaboration

Plus d'articles