Le préemballé promet un bel avenir à l'atmosphère modifiée

Le 08 décembre 2003 par ARNAUD JADOUL

Partagez l’info :

envoyer à un ami

Selon le cabinet britannique Marketing Research for Industry (MSI), le marché français du conditionnement des produits alimentaires sous atmosphère modifiée est plein de promesses : de 963 000 tonnes en 2002, il devrait passer à 1,46 million de tonnes en 2007, à raison d'un taux de croissance annuelle de 8 %.

Une progression annuelle de près de 10 % depuis 1998 et un formidable potentiel de croissance : ainsi se caractérise le marché français du conditionnement des produits alimentaires sous atmosphère modifiée (MAP), selon le cabinet britannique Marketing Research for Industry (MSI), dont une étude passe au crible ce secteur. De 683 900 tonnes en 1998, ce marché a atteint 963 100 tonnes en 2002, enregistrant une augmentation de 41 %. La part du MAP représente ainsi 6,4 % de l'ensemble des marchés analysés. Et, selon les prévisions de MSI, l'évolution va se poursuivre à un rythme sensiblement équivalent d'ici à 2007 pour avoisiner 1,46 million de tonnes (+39 %). Ce développement est généré par plusieurs facteurs. Au premier rang, le poids des achats en grandes et moyennes surfaces (GMS), où le frais emballé représente une synthèse des rayons coupe et libre-service, et constitue une bonne source de rentabilité pour les distributeurs. La demande croissante des consommateurs français pour les produits frais, « généralement persuadés qu'ils apportent plus de vitamines et d'oligo-éléments », favorise aussi le MAP. Les avantages techniques et esthétiques de ce type de conditionnement jouent ensuite : il ne déforme pas le produit, permet d'éviter l'apparition d'exsudats et allonge la durée limite de consommation (DLC) des aliments. Nombre d'innovations - meilleure résistance et imperméabilité des matériaux, traitement antibuée, absorbeurs d'oxygène, opercules à ouverture facile et refermables... - ont enfin permis d'améliorer le process. En revanche, le coût de revient de ce mode de conditionnement le destine encore aux produits à plus forte valeur ajoutée.

Barquette thermoformée

Du côté des emballages, la barquette thermoformée a la préférence des industriels, avec une part de 36,5 %, soit 351 700 tonnes, dont 68 % pour le seul segment de la charcuterie. Elle progresse cependant moins vite que ses concurrentes, même si elle reste l'emballage le plus économique sur le long terme. La barquette préformée et donc operculée (27 %) a connu un boom de 67 % qu'elle doit surtout à son adaptation aux petites et moyennes entreprises de l'agroalimentaire et aux plus larges possibilités qu'elle offrirait au plan du marketing. Toutefois, la bonne gestion du stockage et de la logistique qu'elle nécessite freine son expansion. La progression du flow-pack (23 %) correspond à une extension du marché à des produits spécifiques, fromage râpé, IVe gamme, produits secs, pour lesquels les autres systèmes ne conviennent pas. Enfin, MSI met à part le système Barrier Development Film (BDF) et souligne son essor, qui tient sans doute à son moindre coût, son aspect correspondant aussi au conditionnement sous air, auquel le consommateur est habitué. Le cabinet fait néanmoins état de commentaires moins favorables des professionnels du secteur : ils jugent le BDF moins fiable, car moins imperméable aux gaz.

Développement inégal

Le recours au conditionnement sous atmosphère protectrice varie cependant d'un segment à l'autre. La charcuterie, les produits traiteurs et les produits laitiers représentent les trois quarts du marché. Dans la charcuterie (40 %), l'utilisation de l'atmosphère modifiée, pour plus de deux produits sur cinq, s'effectue au détriment du sous-vide car, dans le prêt-à-emporter et à consommer, elle permet de séparer plus facilement les tranches.

Pour les produits traiteur, les plats cuisinés, pâtes fraîches et salades - synonymes de praticité et de choix - tirent les ventes, en hausse de 63 %. A l'image des fromages râpés, les avantages esthétiques justifient la progression de 41 % du volume des produits laitiers conditionnés sous MAP. La croissance générale des produits de boucherie préemballés favorise également le développement du MAP dans cette catégorie. Ainsi, la volaille passe de plus en plus à ce process, en particulier en raison de l'emballage désormais possible de pièces entières et des marges dégagées sur le segment des portions. Dans la boulangerie-pâtisserie, la croissance résulte de l'amélioration de la présentation des produits et de l'allongement de la DLC.

Dans les fruits et légumes, ce sont les salades préemballées qui stimulent le marché. La progression sur le segment des produits de la mer découle aussi du développement du frais emballé et des avantages offerts en termes d'hygiène et de sécurité alimentaire. Ce marché semble donc, selon MSI, encore loin de la saturation. Les perspectives d'évolution sont d'ailleurs très prometteuses.

Emballages actifs

A une réserve près : l'apparition de techniques de conditionnement concurrentes, les emballages actifs en particulier. A en croire MSI, les segments les plus porteurs seront la boucherie (+75%), les produits de la pêche (+62 %) et les fruits et légumes (+54 %). C'est-à-dire ceux qui partent de loin ! La charcuterie, quant à elle, arrive à maturité. Un mouvement qui devrait profiter aux barquettes préformées et au système BDF, les premières parvenant au niveau des barquettes thermoformées pour s'octroyer plus de 30 % du marché.

Un paramètre fait cependant défaut : l'impact de nouveaux mélanges gazeux, avec des gaz dits « nobles » tels que l'argon ou l'hélium, certes onéreux, mais aux propriétés très intéressantes.


dans la même rubrique

11/02/2002 Envirocooler en Europe

Recherches liées

promet

Effectuer une autre recherche

article extrait d’Emballages Magazine

Tous les mois, l’information de référence de la filière emballage
et conditionnement
 Contactez la rédaction
 Abonnez-vous



À la une

A suivre dans l'actualité

Automatismes Codage Composants Conditionnement primaire

Sites du groupe

Usine Nouvelle LSA L'Echo Touristique Emballages Magazine

 Publicité  Pour nous contacter  Mentions légales  RSS  GISI Recrute

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus