Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Le papier Sylvicta est translucide et très haute barrière

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Le papier Sylvicta est translucide et très haute barrière

©

Arjowiggins propose une alternative aux solutions complexes non ou difficilement recyclables. -

Le papier a le vent en poupe pour remplacer les solutions complexes mêlant plusieurs polymères ou plastique et aluminium, surtout quand il peut être translucide et disposer de propriétés barrière. Arjowiggins arrive sur ce créneau avec Sylvicta. Ce papier est apte au contact alimentaire et fonctionnel. Très haute barrière à l'oxygène – « 2000 fois plus que le polypropylène et 100 fois plus que le polyéthylène téréphtalate (PET) » – ainsi qu’aux arômes, aux huiles minérales et aux graisses, il peut servir à la conservation des aliments ou des produits sensibles, au même titre que les matériaux plastique et aluminium conventionnels.

MFC

« Mais avec un impact environnemental très fortement réduit », souligne le papetier : en effet, il est recyclable, compostable, biodégradable en milieu marin et fabriqué à partir de matières premières renouvelables durablement gérées. Arjowiggins précise que, « grâce à leur expertise en matière de microfibrilles de cellulose (MFC), ses équipes de recherche et développement sont parvenues à développer les fonctionnalités avancées de Sylvicta sans recourir à des traitements chimiques potentiellement nocifs pour la santé humaine et l'environnement ».

Multiples possibilités de transformation

En outre, sur les lignes de transformation, cette solution offre de multiples possibilités, « illimitées », assure même le fabricant : dorure à chaud, contrecollage, gaufrage, impression numérique, offset, héliogravure, flexographie, métallisation ou enduction d'une couche scellable (à chaud ou à froid). Ainsi, elle peut être utilisée pour des sachets et sacs de fruits secs, céréales, salades ou encore d’alimentation animale, des flowpacks pour biscuits, snacks, ou du savon, des étuis pour bâtonnets de glace ou sandwichs, et même, dans une version métallisée, pour conditionner du beurre ou de la margarine.

Ce papier sert de base au PaperFlex UHB (photo ci-contre) que le français Eurobrillance vient de lancer.

Basé à Aberdeen (Ecosse, Royaume-Uni), Arjowiggins est l’ancienne division Arjowiggins Creative Papers du groupe français Sequana, reprise en octobre 2019 par Jonathan Mitchell et sept cadres dirigeants. Son centre de R&D est implanté en France, à Voiron (Isère). L’entreprise exploite quatre papeteries, deux au Royaume-Uni, une en Espagne et une en Chine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Acquisitions

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Envases reprend le fabricant allemand d’emballages métalliques et en plastique et double de taille en Europe. - Le champion allemand des fûts de 5 litres pour la bière va changer de mains. Le mexicain Envases Group va[…]

15/01/2021 | BoissonsIndustrie
Vaisselle à usage unique ou réutilisable, une ACV rebat les cartes

Profession

Vaisselle à usage unique ou réutilisable, une ACV rebat les cartes

Jindal reprend les films de Domo

Acquisitions

Jindal reprend les films de Domo

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Technologie

Covid-19 : HPP Centre rallonge la DLC grâce aux hautes pressions

Plus d'articles