Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Le chocolat est plus emballant

Arnaud Jadoul
Le chocolat est plus emballant
Le salon du chocolat professionnel, qui ferme ses portes aujourd’hui, confirme la rénovation des packagings. -

Très concurrentiel, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année, le marché du chocolat s’efforce d’adopter des solutions d’emballage plus graphiques, plus modernes, plus raffinées, pour séduire les consommateurs. D’autant plus que, d’après les fournisseurs, le secteur souffre sans doute moins de la crise économique que ceux des produits alimentaires de grande consommation. C’est ce que montre le salon du chocolat professionnel, qui s’est tenu du 14 au 16 octobre au Parc des expositions de Paris Porte de Versailles.

Certes, les étuis pliants et les coffrets en carton restent prépondérants, comme en témoigne l’offre de CD Paper, Wauters-BPack, Belgian Sweets Design (BSD) ou Lebhar. Mais l’usage du carton va désormais de pair avec une forte volonté de sophistication, industriels et artisans jouant la carte du haut de gamme. Dans les tablettes, si l’innovation packaging se situe plutôt au niveau du graphisme et des visuels, la feuille d’aluminium, dans un esprit d’éco-conception, tend à disparaître et l’étui se fait plus pratique à ouvrir et refermable. Dans les coffrets, la personnalisation ne se limite plus à un marquage à chaud sur le couvercle. Elle passe par du gaufrage, du grainage ou de l’embossage, « y compris sur des petites séries », précise Jean-Marc Lebhar, président de la société du même nom, spécialisée dans les emballages pour la boulangerie, la pâtisserie et la chocolaterie. Le papier teinté dans la masse, avec des couleurs beaucoup plus contemporaines et chatoyantes que les habituels marron, beige, bordeaux, bleu également, or ou argent, et les tiroirs sont de plus en plus utilisés. Les couvercles peuvent être fermés par des aimants. « L’impression numérique des boîtes, à partir de 100 unités par taille, permet aussi à nos clients de les renouveler plus souvent et de proposer des collections variables », ajoute-t-il. Les derniers lancements, événementiels ou permanents, de Nestlé Grand Chocolat, Cemoi, Lindt ou de Neuville, notamment, témoignent de cette évolution.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Dix-neufs lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Profession

Dix-neufs lauréats pour le cru 2021 de l'Oscar de l'emballage

Dix-neufs trophées ont été décernés pour cette édition 2021 placée sous le signe de la transition écologique. - Après une édition 2020 marquée par le confinement et une[…]

Un Oscar de l'emballage pour Envie d'œufs et Smurfit Kappa

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Envie d'œufs et Smurfit Kappa

Un Oscar de l'emballage pour Dune

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Dune

Un Oscar de l'emballage pour Envie d'œufs et Smurfit Kappa

Profession

Un Oscar de l'emballage pour Envie d'œufs et Smurfit Kappa

Plus d'articles