Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Economie circulaire

Le carton moins cher que le plastique

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Le carton moins cher que le plastique

La bataille entre carton et plastique se joue sur le terrain économique.

Carton ondulé de France a rendu public son étude comparative des plateaux en carton ondulé et des bacs en plastique pour les fruits et légumes. -

Lors de la conférence de presse du 14 décembre placée sous le parrainage de Jean Proriol, député de Haute-Loire, Carton ondulé de France (COF) a dévoilé les résultats - attendus - de l'analyse de cycle de vie (ACV) comparant les plateaux en carton ondulé à usage unique recyclables et les bacs en plastique réutilisables pour les fruits et légumes en prenant les cas de l’endive, du melon et du champignon. Les travaux ont été menés conformément aux normes ISO 14040 : 2006 et ISO 14044 : 2006 qui encadrent la réalisation des ACV. Conduite dans le prolongement d'une première ACV intitulée "Evaluation environnementale, économique et sociale de l’intérêt comparé entre réutilisation et usage unique" publiée en 2010, l'étude compare, au final, les logiques du recyclage et de la réutilisation. Conçue en étroite collaboration avec Légumes de France, organisation représentative des producteurs de légumes, cette étude a été réalisée par PwC avec une revue critique associant Elipso, l'organisation professionnelle des fabricants d'emballages en plastique, et le club Demeter qui représente les acteurs de la chaîne logistique globale. L'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a financé une partie du coût de 60 000 euros, montant auquel s'ajoute la revue critique réalisée par Eco Concevoir pour 15 000 euros. Or, président de l'organisation professionnelle des fabricants d'emballage en carton ondulé, Jean-Marie Paultes a immédiatement levé le suspense : la bataille entre les deux solutions ne se joue pas sur le terrain écologique mais bien sur le terrain économique. Le marché des plateaux représente environ 20 % de l'activité de la filière de l'ondulé.

 

Rotations. Carton ondulé de France constate, en effet, que les différents impacts sur l'environnement - contribution à l'effet de serre, consommation d'énergie renouvelable et acidification atmosphérique - des deux solutions sont très proches et limités dans les deux cas. Et ne suffisent pas à créer la différence. Toutefois, "chaque fois que 100 caisses sortent de chez le producteur avec leur chargement en légumes, 2 942 caisses avec 12 rotations (5 983 avec 6 rotations) se situent quelque part sur leur circuit de rotation", tient à préciser COF. Il faut également deux à trois plus de volume pour transporter du plastique que du carton. Et si le bilan du plastique s'améliore avec le nombre de rotations et se dégrade avec la distance, COF souligne toutefois qu'il est difficile d'avoir des données précises : "Il n'existe pas d’information quant au nombre d’utilisations effectives d’un emballage réutilisable sur sa durée de vie. Les chiffres avancés par les loueurs de bacs, de manière déclarative, ne peuvent être corroborés[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[Covid-19] L’emballage plastique à plein régime

Profession

[Covid-19] L’emballage plastique à plein régime

L’appareil productif des plasturgistes est très sollicité dans les secteurs de première nécessité que sont l’agroalimentaire et le médical. - Explosion du commerce en ligne,[…]

26/03/2020 | SantéPlastiques
Modifier les NCC améliore les propriétés barrière du PLA

Modifier les NCC améliore les propriétés barrière du PLA

Huhtamaki réaffirme ses ambitions durables

Economie circulaire

Huhtamaki réaffirme ses ambitions durables

Matines transforme encore son outil industriel

Investissements

Matines transforme encore son outil industriel

Plus d'articles