Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Sécurité sanitaire

Le BPA serait dangereux à faible dose

Henri Saporta
Le BPA serait dangereux à faible dose
L'Anses lance un appel à contributions pour établir une liste de produits de substitution fin novembre. -

Limiter l'exposition au bisphénol A (BPA) des femmes enceintes et des enfants est "une priorité" vu ses effets "avérés" chez l'animal et "suspectés" chez l'homme : telle est la préconisation de l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses). Dans deux rapports rendus publics le 27 septembre, l'Agence, d'une part, analyse les effets sanitaires du perturbateur endocrinien et, d'autre part, recense les études scientifiques disponibles et diverses expertises. "Même si nous n'en sommes qu'à une étape de l'évaluation de risques et (...) que les effets du bisphénol A sur l'homme ne sont pas avérés, l'Anses considère qu'il y a néanmoins suffisamment d'éléments scientifiques à ce stade pour appeler à agir (...) dans une logique de prévention", a déclaré son directeur, Marc Mortureux, lors d'une conférence de presse. "A partir du moment où il existe des fenêtres de susceptibilité extrêmement fortes pour certaines populations sensibles, la notion de dose de référence a-t-elle encore un sens ? En tout cas, cela pose la question de l'exposition à la substance dans son ensemble", estime Dominique Gombert, directeur de l'évaluation des risques à l'Anses.

Faibles niveaux.
"Ce travail met en évidence des effets sanitaires avérés chez l'animal et suspectés chez l'homme et ce, même à de faibles niveaux d'exposition, c'est-à-dire à des "doses notablement inférieures aux doses de référence utilisées à des fins réglementaires", indique l'agence sanitaire. L'Anses plaide, en conséquence, pour l'utilisation de produits de substitution au BPA. Elle lance aussi un appel à contributions pour recueillir, dès la fin du mois de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Maître Coq veut optimiser ses emballages

Economie circulaire

Maître Coq veut optimiser ses emballages

La marque du groupe LDC se dote d’une charte pour améliorer ses barquettes, sachets, films et étuis sur le plan environnemental. - Comment entrer davantage dans un modèle vertueux qui préserve la qualité[…]

25/09/2020 | PapierCarton plat
La Seine-et-Marne va accueillir la première usine européenne de PLA

Economie circulaire

La Seine-et-Marne va accueillir la première usine européenne de PLA

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

Economie circulaire

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

[Covid-19] Le CFIA est annulé

Profession

[Covid-19] Le CFIA est annulé

Plus d'articles