Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Réglementation

Le bisphénol A banni des biberons

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Le bisphénol A banni des biberons
Le Parlement a définitivement approuvé la suspension de la commercialisation. –

« La fabrication, l’importation, l’exportation et la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux de biberons produits à base de bisphénol A » (BPA) sont « suspendues jusqu’à l’adoption, par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), d’un avis motivé autorisant à nouveau ces opérations ». Ainsi est libellée la loi que le Parlement a définitivement approuvée mercredi 23 juin. En revanche, il a refusé une interdiction de tous les plastiques contenant ce composé chimique, classé toxique pour la reproduction, le gouvernement préférant reporter à 2011 ce débat, « dans l'attente d'expertises robustes ». Seul le Nouveau Centre (NC) s’est abstenu, jugeant qu'une interdiction des seuls biberons était « insuffisante ». Jean-Luc Préel (NC, Vendée), a cité des « études récentes de l'Inserm » montrant que le BPA « conduirait à des anomalies génitales » chez les enfants, « pourrait perturber l'équilibre hormonal et favoriser certains cancers ». Gérard Bapt (PS, Haute-Garonne), qui préconisait une interdiction générale, a jugé que le dispositif voté n'était qu'un « petit pas ». Ce cardiologue voulait étendre l'interdiction, à partir du 1er janvier 2012, à tous les « contenants alimentaires ». Mais la majorité UMP ne l'a pas suivi et a refusé ses amendements.

Grenelle 2. L'interdiction des biberons pourrait cependant ne pas entrer en application dès la promulgation de la loi mais le 1er janvier 2011. C'est en tout cas la date prévue par le projet de loi Grenelle 2, dont un article traite également de la même question, et qui doit être définitivement voté le 29 juin. Une date décidée en commission mixte paritaire (CMP, 7 sénateurs, 7 députés) pour « donner un délai d'adaptation » aux industriels. Cependant, le gouvernement peut encore faire supprimer, par amendement de dernière minute, les dispositions du Grenelle 2. Sinon, selon Jean Mallot (PS, Allier), ce sont les dispositions du Grenelle, à savoir une interdiction en 2011, qui prévaudront.

Commentaires. Le porte-parole du Réseau environnement santé, André Cicolella, a estimé que « cette décision est illogique. Il est en effet absurde de vouloir protéger les nourrissons nourris via les biberons et de ne pas se préoccuper des nourrissons nourris au lait maternel ou au lait maternisé ». C’est aussi ce qu’indique un avis rendu par l’Afssa le 29 janvier dernier. L’argument avait d’ailleurs été avancé par Jean-Luc Préel : « il semble démontré que la concentration de BPA est dix fois supérieure dans le lait maternel et vingt fois supérieure dans le lait maternisé ». Car « il est présent dans de nombreux supports alimentaires, notamment dans des produits chauffés au micro-ondes » à partir desquels le BPA « passe dans le sang et dans le lait ». D’autre part, un appel européen, lancé par 41 organisations non gouvernementales (ONG) et 19 scientifiques, s’adresse à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) en affirmant que « des mesures sont nécessaires pour réduire les niveaux d’exposition au BPA, en particulier dans les groupes les plus à risque, à savoir les jeunes enfants et les femmes enceintes ». En France, la Ligue nationale contre le cancer a également lancé sur son site une pétition pour obtenir l’interdiction du bisphénol A. En attendant, elle demande « sans délai l’étiquetage “présence de bisphénol A” sur tous les produits contenant cette molécule ». Gageons que l’industrie du plastique, à travers PlasticsEurope en particulier, dénoncera là « une application hasardeuse du principe de précaution », conformément à ses précédentes prises de position, et que les verriers saisiront l’aubaine.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Apysa promeut la barquette PLA consignée

Economie circulaire

Apysa promeut la barquette PLA consignée

Le thermoformeur-conditionneur vendéen s’intéresse à l’alimentaire et plus particulièrement à la vente à emporter. - Proposer une barquette issue de ressources renouvelables consignée[…]

Elopak acquiert Naturepak Beverage

Acquisitions

Elopak acquiert Naturepak Beverage

Tosca élargit son offre aux produits carnés

Stratégie

Tosca élargit son offre aux produits carnés

L’information sur le BPA dans le collimateur

Profession

L’information sur le BPA dans le collimateur

Plus d'articles