Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Lavazza collabore avec TerraCycle en France

Arnaud Jadoul
Lavazza collabore avec TerraCycle en France

Le groupe italien lance un programme de compostage de ses capsules et dosettes de café Carte noire et Lavazza. -

Lorsque des emballages sont compostables dans des conditions industrielles, conformément à la norme EN 13432, mieux vaut mettre en place un système de collecte et de tri, sinon ils finissent incinérés ou en décharge. C’est pourquoi, pour concrétiser ses engagements « responsables et solidaires » en matière d’économie circulaire, le producteur de café Lavazza vient de s’associer en France avec le spécialiste du traitement des déchets difficilement recyclables TerraCycle. L’accord porte sur deux des gammes du groupe italien, les capsules Lavazza Eco Caps – en biopolymères, compatibles avec les machines Nespresso – et les dosettes souples Carte noire, à base de cellulose. À travers ce partenariat, Lavazza indique souhaiter aussi « rendre davantage accessible le compost industriel pour le consommateur et ainsi participer au développement de la filière de compostage en France ».

Collecte publique ou privée

Le processus mis en place est simple. Le consommateur dépose les capsules et dosettes usagées dans les points de collecte publique TerraCycle, répartis dans toute la France. Ces sites peuvent être identifiés via la carte interactive disponible sur la page dédiée au programme. Le consommateur peut également réaliser la collecte de manière privative, directement depuis son domicile, en adhérant au programme gratuit proposé par le site TerraCycle. S’il n’y a pas de point de collecte dans un rayon de 8 km autour de chez lui, il peut également choisir de contribuer au programme en organisant lui-même la collecte. Chaque participant au programme obtient 100 points TerraCycle pour 1 kg de capsules envoyé, le volume minimal des colis étant de 2 kg. Les points sont ensuite crédités sur le compte de l’adhérent qui peut les convertir en don pour une association de son choix.

Volume suffisant

Une fois qu’un « volume suffisant » de capsules et de dosettes est collecté – les unités de compostage préconisent entre 10 et 20 tonnes pour garantir l’efficacité économique du dispositif, selon Terracycle, soit un minimum d'un million de capsules en considérant un poids moyen de 10 g –, l’entreprise de recyclage se charge d’expédier le tout dans un centre de compost industriel afin de traiter le contenu des produits, mais aussi les composants. « Nous choisirons le partenaire le plus adapté une fois que le poids de déchets collectés suffisant sera atteint », nous indique une porte-parole de TerraCycle. « Ce programme va permettre à tous les amateurs de café de pouvoir faire composter ces déchets et ainsi offrir une seconde vie à leurs capsules et dosettes tout en enrichissant les sols sous la forme d’engrais », ajoute Laure Cucuron, directrice générale de TerraCycle Europe.

Groupe familial fondé en 1895, Lavazza est l’un des plus importants torréfacteurs de café au monde. Il est présent dans plus de 140 pays et a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros en 2019, avec un effectif de quelque 4000 personnes.

TerraCycle se présente comme le leader mondial du traitement des déchets difficilement recyclables. Opérant dans vingt pays, dont la France depuis 2011, il coopère avec plus d’une centaine d’entreprises dans la collecte d’emballages et déchets non recyclés via les filières de tri traditionnelles.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les verriers bouclent la boucle du recyclage

Economie circulaire

Les verriers bouclent la boucle du recyclage

La plate-forme « Close the Glass Loop » doit permettre d’atteindre un taux de recyclage de 90% en 2030 au sein de l’Union européenne. - Actuellement présidée par le Français Michel Giannuzzi[…]

03/07/2020 | BoissonsVerre
Tetra Pak collabore avec l’université de Lund

Innovation

Tetra Pak collabore avec l’université de Lund

Igus met ses matériaux pour l’impression 3D aux normes alimentaires

Technologie

Igus met ses matériaux pour l’impression 3D aux normes alimentaires

Les repas livrés à domicile dans le viseur

Economie circulaire

Les repas livrés à domicile dans le viseur

Plus d'articles