Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Sécurité sanitaire

L’Anses confirme les risques du BPA

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
L’Anses confirme les risques du BPA

L'Anses confirme les effets sanitaires du BPA pour la femme enceinte au regard des risques potentiels pour l'enfant à naître.

Les effets sanitaires chez les femmes enceintes et les caissières sont mis en avant. -

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a lancé mardi une mise en garde sur les effets pour la santé du bisphénol A (BPA), en particulier chez les femmes enceintes et les caissières, et appelé à la prudence pour les produits de substitution. Dans une « évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A », fruit de trois années de travail et de la collaboration d’une centaine de scientifiques au total, réalisée sur la base des dangers identifiés à partir d’études conduites sur des animaux et de la caractérisation des expositions, l'Anses « persiste et signe », indique Marc Mortureux, directeur général de l’Agence : elle « confirme » les effets potentiellement néfastes du BPA, produit classé comme « perturbateur endocrinien », déjà pointés en septembre 2011 dans un précédent rapport. Il prend en compte, « pour la première fois », souligne Marc Mortureux, une estimation des expositions réelles de la population au BPA par voie alimentaire, mais aussi par inhalation (via l’air ambiant) et par voie cutanée (au contact de produits de consommation). « Les effets identifiés portent sur une modification de la structure de la glande mammaire chez l'enfant à naître qui pourrait favoriser un développement tumoral ultérieur », explique Dominique Gombert, directeur de l'évaluation sanitaire à l'Anses. En d'autres termes, les enfants exposés in utero à des taux de BPA rencontrés dans la population générale pourraient avoir un risque accru de contracter un cancer du sein dans leur vie. La mise en évidence de ces risques potentiels est néanmoins associée à un niveau de confiance qualifié de « modéré » par les experts au regard de l’état actuel des connaissances et des incertitudes.

 

Alimentation

La population est principalement exposée au BPA par le biais de son alimentation (80% de la contamination, 84% pour les femmes enceintes) surtout avec les boîtes de conserve qui représentent environ 50% de l’exposition alimentaire totale (35 à 45% pour les légumes et 10 à 15% pour les plats composés et produits à base de viande[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Carrefour déploie sa blockchain sur le camembert de Normandie

Innovation

Carrefour déploie sa blockchain sur le camembert de Normandie

L’enseigne a mis en place son système de traçabilité sur une nouvelle « Filière qualité Carrefour » (FQC). – C’est désormais récurrent. Depuis mars 2018, Carrefour[…]

Les produits en vrac vont coûter moins cher en Italie

Economie circulaire

Les produits en vrac vont coûter moins cher en Italie

Une bouteille dans la mer de la consigne

Economie circulaire

Une bouteille dans la mer de la consigne

Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Economie circulaire

Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Plus d'articles