Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Sécurité sanitaire

Lactalis met le feu aux poudres

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Lactalis met le feu aux poudres

© DR

En pleine tourmente médiatique, le géant mondial des produits laitiers rappelle 12 millions de boîtes de lait. -

 

Il faut le (re)lire pour le croire ! “Notre métier, c’est de mettre des produits sains sur le marché. Si cela n’a pas été le cas, c’est notre responsabilité. Je l’assume. Mais nous considérons qu’il n’y a pas eu de manquements de notre part sur les procédures”. Ainsi s’exprime le très secret patron de Lactalis le dimanche 14 janvier dans les colonnes du Journal du dimanche : petit-fils du fondateur de l’entreprise, Emmanuel Besnier a peut être accepté cet entretien comme on va à Canossa. Il faut dire que c’était une première. Directeur de la communication et des relations extérieures, Michel Nalet a pour habitude de monter seul au front… pour ne rien dire.  

Procédures

Foin des “procédures”, la situation est exceptionnelle ! Tout commence au début du mois de décembre quand la direction générale de la santé (DGS) alerte Lactalis. Plusieurs cas de salmonellose liés à la consommation de lait infantile en poudre par des bébés indiquent que l’usine de Craon (Mayenne) pourrait être à l’origine de l’infection. Tout à fait classique en matière de sécurité sanitaire, une première procédure de rappel concerne douze lots. Les investigations conduisent cependant le préfet à mettre l’usine à l’arrêt une semaine plus tard. La contamination proviendrait des tours de séchage. Les rappels touchent désormais des centaines de lots.  Mais dès les prémices de l’affaire, une erreur de fichier sème le trouble entre les équipes de Lactalis et les pouvoirs publics. Des désaccords sur l’ampleur du rappel se font jour.

Polémique

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a beau multiplier les contrôles dans les points de vente, il apparaît au mois de janvier que des boîtes qui auraient dû être[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Les produits en vrac vont coûter moins cher en Italie

Economie circulaire

Les produits en vrac vont coûter moins cher en Italie

Le gouvernement de Giuseppe Conte veut appliquer une remise en caisse de 20% pour réduire les emballages. - Le vrac, en France, c’est un marché d'environ 500 millions d'euros, quelques magasins[…]

23/09/2019 | RéglementationVrac
Une bouteille dans la mer de la consigne

Economie circulaire

Une bouteille dans la mer de la consigne

Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Economie circulaire

Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Ishida rend ses trieuses plus résistantes

Technologie

Ishida rend ses trieuses plus résistantes

Plus d'articles