Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

La VOA raccourcit ses séries

COR

Sujets relatifs :

,

Dans un marché très évolutif, qui tend à tirer vers le haut les produits qui capitalisent sur leur valeur marketing afin de se démarquer face aux emballages standardisés, la Verrerie ouvrière d'Albi (VOA) établie à Albi (Tarn), filiale de Saint-Gobain Emballage, poursuit ses investissements sur la production de petites et moyennes séries. Après avoir lancé, il y a quatre ans, une ligne de fabrication destinée à la coloration légère pour des séries limitées et des modèles standards consacrés à des vins blancs secs dans la gamme des bleus, la verrerie a démarré, en 2003, une ligne spécifique pour les marchés test.

 

Engerbement. « Cette ligne très souple nous permet de lancer un volume de 10 à 20 000 bouteilles, ce qui est beaucoup plus adapté qu'un échantillonnage de 50 bouteilles et moins risqué qu'une série complète de 100 à 150 000 bouteilles. Ceci, grâce à un système d'engerbement et de tri automatique des produits en sortie d'arche, sur la base d'un produit souche au même poids. C'est à la fois une proposition intermédiaire avant le lancement d'un marché et un service proposé au client qui lui permet de valider les options marketing sur un marché qu'il a, par ailleurs, bien identifié », précise Jean-Paul Laurent, directeur marketing de VOA. En octobre prochain, avec un investissement de l'ordre de 12 millions d'euros, VOA renouvellera le four 2 desservant trois machines de formage type IS en double paraison, dont l'une fonctionnera en tandem.

 

Milieu et haut de gamme. Opérationnel début 2005, ce « tandem » sera en mesure de fabriquer sur cette machine deux articles de poids identique mais de forme différente, et de réduire les séries en dessous de 100 000 cols pour s'adapter à une demande de plus en plus segmentée. « De plus en plus, les règles du marketing nous imposent de répondre sur des petites séries avec des produits de plus en plus techniques qui peuvent aussi comporter des opérations de parachèvement (coating, sérigraphie...) pour des produits diffusés en grande et moyenne surface (GMS). Nous avons sensiblement amélioré la finesse et le rendu des gravures, de même que nous avons le savoir-faire pour produire des bouteilles plus hautes et de forme conique, dont notre Bordelaise Elégance. Aujourd'hui, sur le circuit de la restauration, les formats 37,5 cl et 50 cl tendent à se développer sur un marché qui se complexifie », remarque Jean-Paul Laurent.

 

300 références. Essentiellement orientée sur le secteur du vin, des apéritifs et des produits sans alcool tels que sirops, huiles ou eaux minérales, l'entreprise produit 1 million de bouteilles par jour. Positionnée sur des niches milieu et haut de gamme, la verrerie réalise 90 % de son activité sur le marché du vin et des apéritifs, captant ainsi 5 % du marché national. Grâce aux potentialités offertes par la maîtrise de ses quatre teintes de verre que sont le blanc, le vert, la feuille morte et l'antique, la verrerie dispose aujourd'hui d'un catalogue de plus de 300 références.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une bouteille dans la mer de la consigne

Economie circulaire

Une bouteille dans la mer de la consigne

Zero Waste déploie la campagne #PourQuelleRevienne pour sensibiliser les parlementaires. - Dans le cadre de l’examen par le parlement du projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à[…]

20/09/2019 | BoissonsConsigne
Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Economie circulaire

Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Ishida rend ses trieuses plus résistantes

Technologie

Ishida rend ses trieuses plus résistantes

Meilleur avant, souvent bon après

Sécurité sanitaire

Meilleur avant, souvent bon après

Plus d'articles