Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Profession

La conserve rappelle son intérêt aux distributeurs

Arnaud Jadoul
La conserve rappelle son intérêt aux distributeurs

© Uppia

L’Uppia et InCapsule by Ifop livrent dans un cahier d’exploration les atouts clés de ce mode de conditionnement des légumes, fruits, poissons, viandes et plats cuisinés pour une consommation plus raisonnée. -

L’Union interprofessionnelle pour la promotion des industries de la conserve appertisée (Uppia), ou collective de la conserve, en partenariat avec le cabinet de tendances et conseil en innovation InCapsule by Ifop, veut faire valoir les atouts de ce mode de conditionnement auprès des acteurs de la distribution. Ainsi livre-t-elle dans un cahier d’exploration – qui s’appuie sur une dizaine d’études quantitatives, qualitatives, ethnographiques et de veille de ces deux dernières années – les éléments clés qui lui permettent de rappeler que la conserve est une solution simple, responsable et accessible pour les consommateurs, et une réponse solide aux nouveaux enjeux des distributeurs. « 99% des Français achètent des conserves et ils sont 35 millions à en consommer au moins deux fois par semaine », se félicite Jean-Bernard Bonduelle, le président de l’Uppia. En outre, durant la période du confinement, « la conserve a démontré pour tous son utilité, sa praticité et son intemporalité, permettant à chacun d’entre nous de disposer simplement d’aliments pour composer nos repas ».

Recyclable à l’infini

En premier lieu, la conserve permet de lutter contre le gaspillage alimentaire – des récoltes à la consommation – tout en étant écoresponsable. Les aliments sont mis en boîte – ou en bocal – au moment de la pleine saison, et la date de durabilité minimale, entre deux et cinq ans, facilite la gestion des stocks, à température ambiante de surcroît. Par ailleurs, un Français sur deux l’ignorerait, la conserve se recycle à l’infini. « Au carrefour des attentes RSE, la conserve coche toutes les cases de l’alimentation durable, et ce en phase avec son époque, au moment où l’écologie prend une importance de plus en plus grande », observe Jean-Bernard Bonduelle.

Nutri-Score A ou B

L’organisation professionnelle souligne également les avantages des produits appertisés au regard du rapport des foyers à l’alimentation. La conserve favorise une alimentation variée, saine et équilibrée : elle ne contient aucun conservateur ajouté et affiche un Nutri-Score A ou B pour les trois quarts des produits. Autres avantages, selon ses promoteurs : elle représente les grands terroirs français et est accessible à tous avec un prix moyen de 3,59 euros l’unité. « Un véritable atout quand 59% des Français déclarent vouloir acheter le moins cher possible après la crise, selon une étude Ifop d’avril 2020, et pour attirer les jeunes foyers et les millennials », remarque Julien Couaillier, délégué général de l’Uppia. Ces catégories seraient 77% à en consommer chaque semaine, « car, analyse-t-il, elle permet de libérer du temps de préparation au profit de la créativité et de garder le plaisir de cuisiner ».

Adapté au drive

Dernier argument à l’attention des distributeurs, surtout en période de crise sanitaire : à l’unité ou en lots, la conserve est bien adaptée au drive, où, d’ailleurs l’offre est souvent plus large et mieux valorisée qu’en magasin. Cela amène d’ailleurs l’Uppia à suggérer des axes d’innovation dans les linéaires, en termes de signalétique, de théâtralisation ou de positionnement.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le gaspillage alimentaire, un scandale toujours d’actualité

Profession

Le gaspillage alimentaire, un scandale toujours d’actualité

Chaque Français jette 30 kg d’aliments par an, rappelle l’Ademe. À l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation du 16 octobre, l’Agence de la transition écologique (Ademe) a[…]

21/10/2020 |
Nestlé s’engage aux côtés de Plastic Energy

Economie circulaire

Nestlé s’engage aux côtés de Plastic Energy

Des microplastiques dans les biberons en PP

Sécurité sanitaire

Des microplastiques dans les biberons en PP

Du fromage dans du plastique circulaire chez Tesco

Economie circulaire

Du fromage dans du plastique circulaire chez Tesco

Plus d'articles