Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

L'avenir de la barquette alimentaire passe par le plastique thermoformé

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Selon le cabinet britannique Marketing Research for Industry (MSI), le marché français des barquettes alimentaires est promis à un bel avenir. De 11,3 milliards d'unités en 2001, il devrait passer à 16 milliards d'unités en 2006 à raison d'un taux de croissance annuel de 7%. Si les plastiques mènent la course largement en tête, les autres matériaux ont leur place.

Autant appréciée par les consommateurs que par les industriels et la grande distribution, la barquette alimentaire bénéficie d'un environnement économique très favorable. C'est l'une des principales conclusions du cabinet britannique Marketing Research for Industry (MSI) qui publie une étude détaillée sur le sujet. Selon MSI, le marché français de la barquette alimentaire, qui a atteint les 11,3 milliards d'unités en 2001, devrait avoisiner les 16 milliards d'unités en 2006 à raison d'un taux de croissance annuel de 7%.

Mais il y a barquette et barquette. En procédant à une caractérisation du marché par matériaux, typologies d'emballages et applications finales, MSI révèle de nombreuses facettes. Ainsi, selon des données 2001, les barquettes en plastique sont largement majoritaires sur le marché français. Elles représentent près de 84% des volumes consommés suivies de très loin par les barquettes en aluminium (9%), en carton (6%) et en bois (moins de 1%). L'amélioration des caractéristiques fonctionnelles des emballages telles que les propriétés anti-buée ou les buvards, la montée des portions individuelles mais aussi la meilleure « image » des matériaux auprès des consommateurs sont à l'origine de l'essor du plastique.

Sans oublier le développement du conditionnement sous atmosphère protectrice : il a déjà influé sur l'ascension de cette famille de produits et jouera un rôle encore plus déterminant à l'avenir. Les barquettes en plastique sont en effet créditées d'un taux de progression de 47% à l'échéance 2006. La répartition du marché selon le type de résines employées ne réserve pas de surprises : le polystyrène expansé (PSE), très utilisé dans le conditionnement de viandes fraîches pour ses propriétés isothermes et son prix, occupe le premier rang du marché avec environ 27% des volumes en 2001. Il fait quasiment jeu égal avec le polychlorure de vinyle-polyéthylène (26%), majoritaire dans les barquettes de charcuteries alors que les barquettes en polyéthylène téréphtalate (PET), qui ont progressé en flèche depuis 1997, sont en troisième position (11%). Plus facile à recycler, le PET devrait complètement remplacer le PVC dans une dizaine d'années selon MSI. A noter aussi la forte progression du polypropylène (PP) qui représente 7% des volumes à l'heure actuelle mais doublera ses parts de marché en 2006, dopé par les ventes auprès des fabricants de plats préparés.

Atmosphère protectrice

La répartition par techniques de transformation met en évidence la nette suprématie du thermoformage qui est utilisé dans la fabrication de 70% des barquettes en plastique alors que 23% sont obtenues par injection et le reste par d'autres techniques de moulage. Deuxième matériau par ordre d'importance sur le marché de la barquette, l'aluminium, qui représentait 984 millions d'unités vendues en 2001, est en perte de vitesse. A tel point que la barquette en aluminium, soumise à la vive concurrence des plastiques et du carton, connaîtra une croissance négative dans les prochaines années. La demande de barquettes en aluminium reste soutenue dans le secteur de la pâtisserie industrielle mais elle sera beaucoup moins marquée dans le secteur des plats cuisinés, aujourd'hui premier débouche du marché. Environ 69% des barquettes en aluminium sont plissées, le reste du marché étant constitué de barquettes lisses. Plus chères car elles utilisent une plus grande quantité de matériau, ces dernières sont très prisées par les conditionneurs de produits lactés en raison de leur image haut de gamme.

Dans le carton, près de 703 millions de barquettes ont été écoulées sur le marché en 2001 dont 65% en carton complexé et le reste en carton simple. C'est d'ailleurs grâce aux techniques de complexage - par enduction ou contre-collage - que les barquettes en carton sont davantage utilisées dans l'alimentaire. Leur emploi se développe dans les plats préparés, frais et surgelés, ainsi que dans la pâtisserie. Grâce à une meilleure résistance à la chaleur, la barquette peut en effet servir de support de présentation et de réchauffage du produit, ce qui accommode les services marketing. MSI table sur une croissance de 15% pour les barquettes en carton à l'horizon 2006. Cette croissance sera stimulée par les barquettes en carton traité dans la masse.

Les barquettes en bois représentent le plus petit segment du marché : 75 millions d'unités écoulées en 2001. Elles sont employées pour conditionner fruits et légumes frais (55% des applications), fruits secs (28%) et pains (9%). En l'occurrence le procédé breveté par la société Panibois consistant à lever la pâte, cuire le pain et le présenter dans une barquette en bois semble recueillir un certain succès parmi les boulangers qui valorisent leurs produits traditionnels. C'est en tout cas l'un des débouchés les plus prometteurs pour la barquette en bois, créditée d'un développement de 5% au cours des quatre prochaines années. A en croire MSI, 17 millions de barquettes à pain en bois seront écoulées sur le marché en 2006. Soit un taux de progression de près de 90% par rapport à 2002. Une niche de marché à très fort potentiel !

Rsgts : information@msi-marketingresearch.co.uk

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Soprema ouvre la voie du recyclage des PET complexes

Le spécialiste de l’étanchéité a inauguré à Strasbourg l’unité Sopraloop. - Troisième producteur mondial d’isolants et de produits d’étanchéité[…]

18/07/2019 | BoissonsPlastiques
CVC reprend Bosch Packaging Technology

Acquisitions

CVC reprend Bosch Packaging Technology

Chupa Chups et Mentos signent avec TerraCycle

Chupa Chups et Mentos signent avec TerraCycle

Consolidation dans l’emballage métallique

Acquisitions

Consolidation dans l’emballage métallique

Plus d'articles