Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

Ima crée une division pour l’emballage souple

Tiziano Polito
Ima crée une division pour l’emballage souple

Baptisée FLX, l’entité rassemblera autour d'Ilapak les différentes filiales qui opèrent sur ce segment. -

Bien connu des laboratoires pharmaceutiques pour ses lignes blister, numéro un mondial des machines pour le conditionnement de thé, acteur important dans le domaine de la cosmétique, Ima était jusque-là plutôt discret dans l’alimentaire. En rachetant en 2013 le suisse Ilapak, le groupe italien avait montré sa volonté de se développer sur ce segment. Mais force est de constater que, depuis ce rachat, Ilapak continuait d’opérer sur le marché avec sa propre identité de marque. L’avenir risque d’être différent. « Depuis une dizaine de jours, le logo Ima apparaît aux côtés de celui d’Ilapak, c’est probablement le prélude à des changements plus importants », confie Grégoire Duvot, directeur général d’Ilapak France. Ima vient en effet d’annoncer la création d’une division emballage souple, rassemblant toutes ses compétences dans les machines flowpack, mais aussi les ensacheuses verticales form-fill-seal (FFS), le pesage associatif et linéaire, la manutention des produits.

Un "hub" pour le souple

Baptisée FLX, pour « flexible », elle servira de marque ombrelle, de « hub » comme l’indique Ima pour les différentes filiales spécialisées dans ces domaines que sont Ilapak, Delta Systems, EuroSicma, Tecmar, Ciemme ou encore Record qui vient d’intégrer le périmètre du groupe. Chacune de ces marques, auxquelles sera adjoint le nom Ima, possède une ou plusieurs spécialités. EuroSicma est par exemple spécialisé dans le conditionnement de petits produits sous flowpack, Delta Systems dans les machines très hautes cadences, Ciemme dans les encartonneuses et les étuyeuses.

« En réunissant ces différentes compétences, mais aussi le savoir-faire de notre maison mère dans l’amenée des produits et jusqu’à l’encaissage et à la palettisation, nous allons être en mesure de proposer des lignes complètes à nos clients », assure Grégoire Duvot. Ilapak France qui opère désormais sous l’identité Ima Ilapak devrait assumer le rôle de coordinateur du hub FLX en France. Toutes marques réunies, le parc de machines installées en France par Ima dépasse le millier d’unités.

Présent dans 80 pays, Ima emploie 6200 personnes dans le monde avec 45 usines et 50 filiales commerciales. Le groupe, coté à la Bourse de Milan, développe des machines pour le conditionnement de produits pharmaceutiques, cosmétiques, alimentaires et se revendique comme un leader mondial sur les segments du thé et du café. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros en 2019.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Kuraray élargit son offre de PVOH

Kuraray élargit son offre de PVOH

Le spécialiste des alcools polyvinyliques lance deux nouveaux grades dont l’un résistant à l’eau et adapté aux emballages alimentaires. - Les alcools polyvinyliques (PVAL, ou PVOH) jouent un rôle[…]

09/07/2020 | Plastiques
Guillin intègre du plastique « marin »

Economie circulaire

Guillin intègre du plastique « marin »

Anatolia sécurise l’export avec Ishida

Investissements

Anatolia sécurise l’export avec Ishida

Le vrac devrait se déconfiner rapidement

Le vrac devrait se déconfiner rapidement

Plus d'articles