Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Haribo opte pour le monomatériau

Arnaud Jadoul
Haribo opte pour le monomatériau

Le fabricant de bonbons gélifiés multicolores conditionne le Dragibus Original dans un sachet zippé en polyéthylène, qui devient donc recyclable. -

Longtemps figé en termes d’innovation dans les emballages, le segment de la confiserie commence à évoluer. Après Confiserie du Nord – pour ses bonbons bio –, Mars Wrigley – pour les M&M’s choco – ou Nestlé – pour les Smarties –, Haribo se distingue à son tour avec « le premier Doypack recyclable du marché » de la confiserie de sucre. Pour proposer le Dragibus Original dans un format à partager, de 220 grammes, le fabricant allemand de bonbons gélifiés a choisi en effet une poche de type Doypack monomatière, en polyéthylène (PE), « fruit de deux ans de recherche et développement, conditionnée en France à Uzès (Gard) ». « Sa fabrication a un impact carbone deux fois moindre qu’une structure conventionnelle type PET/PE », assure l’industriel. Précisant que le sachet « pourra être recyclé dans les communes progressivement concernées par l’extension et l’harmonisation du système de collecte et de tri des déchets d’emballage », il indique que, « une fois trié et recyclé, le Doypack permet notamment la fabrication de bâches d’agriculture, de sacs-poubelle et de sacs de terreau ». Cependant, la marque adopte une communication minimale sur l’emballage – créé avec l'agence Shortlinks – puisqu’elle se contente d’annoncer sur la face avant qu’il s’agit d’un « nouveau pack écoconçu » et renvoie au dos pour les explications, évoquant l'utilisation de « matériaux innovants » pour que le sachet soit recyclé.

- 20 % de plastique

Cette nouveauté, déployée dans les boutiques Haribo depuis juillet 2020 et dans la grande distribution depuis fin décembre 2020, s’inscrit dans la démarche de développement durable de l’entreprise. Celle-ci vise en particulier une réduction de 20 % de la quantité de plastique dans ses emballages d’ici à 2025. Dans ce cadre, elle a déjà travaillé sur la hauteur des sachets depuis 2018, économisant 10 tonnes de matière première en deux ans.

Généralisation

Par ailleurs, Haribo a voulu apporter plus de praticité au consommateur et a doté l’emballage d’un système de fermeture par zip. « Un format innovant qui permet d’ouvrir et de fermer le sachet sans risque de perte de fraîcheur, de le transporter facilement et de le poser sans risque d’éparpillement sur une table », expose Pauline Chautard, chef de marque Dragibus chez Haribo. Elle ajoute que l’ensemble de la gamme, déjà 100 % sans gélatine, sera sans colorant artificiel d’ici à la fin de l’année et que l’utilisation du « monomatériau recyclable » sera généralisée sur toutes les poches tenant debout d’ici à 2022.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Economie circulaire

Leygatech rebondit avec l’économie circulaire

Les hausses très brutales des matières premières favorisent l’intégration de plastiques recyclés. - Pour Thierry Bonnefoy, peu de chance que le bilan de 2021 ressemble à celui de 2020, un bon[…]

26/02/2021 | BoissonsTous secteurs
Des papiers barrière recyclables chez Mondi

Technologie

Des papiers barrière recyclables chez Mondi

Perle du Nord se convertit au carton

Economie circulaire

Perle du Nord se convertit au carton

Sappi et Syntegon alliés dans le conditionnement form-fill-seal (FFS)

Economie circulaire

Sappi et Syntegon alliés dans le conditionnement form-fill-seal (FFS)

Plus d'articles