Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Exposition « Packaging : emballer à dessein »

Mirabelle Belloir

Sujets relatifs :

, ,
Exposition « Packaging : emballer à dessein »

L'exposition présente des produits de consommation courante comme des produits de luxe.

© Photo Marie Humair, Olivier Laffely

Le Mudac de Lausanne s'intéresse à l’emballage à travers des exemples issus de la cosmétique et de l’alimentaire.

Des emballages qui incitent les consommateurs à acheter. C’est ce « dessein » qui a intéressé le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (Mudac) de Lausanne, en Suisse. Les visiteurs de l’exposition « Packaging : emballer à dessein » découvriront des centaines d’objets issus de la cosmétique et de l’alimentaire qui témoignent de l’importance du design. « Le packaging est un concept qui va bien au-delà de l’emballage, explique Claire Favre Maxwell, commissaire de l’exposition. Si son but ultime reste la protection et le transport d’un contenu, au fil des décennies certains éléments se sont ajoutés à ce cahier des charges. Le packaging joue un rôle d’écrin, plus-value éphémère d’un objet qui le fait ressortir parmi une pléthore d’offres parfois intimidante pour le chaland. »

 
 
 
 
Graphisme. Le Mudac a choisi de se concentrer sur des exemples issus de la cosmétique et de l’alimentaire car il s'agit de secteurs où l’abondance des produits entraîne de multiples approches en termes de packaging. L’exposition met l’accent sur l’importance de la forme, de la couleur, de la typographie (voir photo à droite). « Un emballage tout simple peut être métamorphosé grâce à son graphisme. », remarque Claire Favre Maxwell.
 
 
 
 
 
 
 
 
Noir. Les designers des packagings sont très à l’écoute des tendances. Le musée a remarqué l’utilisation massive du noir pour des produits qui se veulent raffinés (voir photo à gauche). En effet, le noir est actuellement un symbole de luxe, comme notre chroniqueuse Marina Cavassilas l’expliquait dans le numéro 913 d’Emballages Magazine.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mélange. Le musée s’est également intéressé à la confusion des genres. Certaines formes normalement réservées à la cosmétique, comme les flacons, sont utilisées dans le domaine de l’alimentaire, pour l’huile d’olive notamment (voir photo à droite). A l’inverse, des conserves en verre ou métalliques sont utilisées pour présenter des crèmes ou des parfums.
 
 
 
Histoire. Une autre partie de l’exposition retrace l’évolution des emballages. Le Mudac, en collaboration avec le Patrimoine LU, a ainsi analysé les emballages du Petit Beurre, en particulier ceux imaginés par Raymond Loewy, créateur du célèbre logo de la marque LU.
 
 
 
 
Art. Le musée présente également les travaux d’artistes et de designers s’inspirant des emballages. Les photographies de la série « Supermarkets » de Floriane de Lassée sont exposées. A l’instar de « Eggs » (voir photo à gauche), elles rendent compte de l’effet de masse auquel les consommateurs sont confrontés dans les rayons des supermarchés. L’exposition montre également une installation à base de briques Tetra Pak réalisée par Bark, une agence de graphistes londoniens. Les visiteurs peuvent aussi découvrir les meubles « Pack Sweet Pack » créés par le collectif de designers Big Game.
 
En proposant différentes facettes du packaging, l’exposition montre la diversité du secteur, la  créativité des designers et l’importance de l’emballage, souvent sous-estimée par les consommateurs. « Packaging : Emballer à dessein » se tient jusqu’au 1er juin 2009.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Une bouteille dans la mer de la consigne

Economie circulaire

Une bouteille dans la mer de la consigne

Zero Waste déploie la campagne #PourQuelleRevienne pour sensibiliser les parlementaires. - Dans le cadre de l’examen par le parlement du projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à[…]

20/09/2019 | BoissonsConsigne
Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Economie circulaire

Total Corbion PLA décline les applications dans l’alimentaire et les boissons

Ishida rend ses trieuses plus résistantes

Technologie

Ishida rend ses trieuses plus résistantes

Meilleur avant, souvent bon après

Sécurité sanitaire

Meilleur avant, souvent bon après

Plus d'articles