Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

EnVie imprime ses étiquettes à la demande avec Oki

Tiziano Polito
EnVie imprime ses étiquettes à la demande avec Oki

© PHOTOGRAPHY

L'entreprise belge aide les démunis en préparant des soupes à partir d'excédents de légumes frais. -

Produire à la demande des étiquettes pour emballer des produits dont les compositions varient au gré des dons : telle était la problématique à laquelle était soumis EnVie. Basée à Anderlecht (Belgique), cette entreprise est spécialisée dans les soupes produites à partir des excédents de légumes frais fournis par les agriculteurs. Elle emploie des chômeurs de longue durée. Soutenue par quatre partenaires fondateurs, Colruyt Group, Reo Veiling, McCain et Randstad Group, l’entreprise s’est associée avec d’autres organisations humanitaires pour lancer le projet Robin Food. L’objectif ? Aider les plus démunis, touchés par la crise due au Covid-19. Ce projet a généré un besoin important et urgent d’étiquettes pour les bocaux de soupe. Pour y répondre, la société a investi dans une imprimante numérique cinq couleurs Pro1050 d’Oki Europe. Avant de lancer son projet, EnVie externalisait ses impressions : « Une solution coûteuse imposant de longs délais et le gaspillage des étiquettes excédentaires », indique l’entreprise.

Le nombre exact d'étiquettes

Depuis le déploiement de l'imprimante d'étiquettes Pro1050 Oki, elle peut imprimer le nombre exact d'étiquettes dont elle a besoin pour chaque lot. « Notre projet a débuté avec 20 000 litres de soupe et, avec le soutien du public, nous avons collecté des fonds pour en produire 70 000 litres », a indiqué Naomie Smith, directrice générale. « Avec notre nouvelle imprimante, nous avons une souplesse totale pour imprimer des étiquettes colorées à la fois pour le projet Robin Food et pour nos soupes EnVie. » Et d’ajouter : « Comme l'imprimante peut imprimer 9 mètres par minute, nous pouvons sortir les étiquettes très rapidement ! Nous avons gagné beaucoup de temps, en particulier pour le projet Covid-19 : dès que la conception de l’étiquette a été finalisée, nous avons pu lancer immédiatement l'impression. Avant, nous devions envoyer la maquette à l'imprimeur, attendre les épreuves, puis patienter à nouveau avant de recevoir les étiquettes imprimées. »

L'imprimante Pro1050 Oki associe la technologie LED numérique à la technologie de toner sec. Disponible en version quatre couleurs plus un blanc couvrant, elle est adaptée à la plupart des supports, opaques ou transparents, pour des impressions en petite série.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Maître Coq veut optimiser ses emballages

Economie circulaire

Maître Coq veut optimiser ses emballages

La marque du groupe LDC se dote d’une charte pour améliorer ses barquettes, sachets, films et étuis sur le plan environnemental. - Comment entrer davantage dans un modèle vertueux qui préserve la qualité[…]

25/09/2020 | PapierCarton plat
La Seine-et-Marne va accueillir la première usine européenne de PLA

Economie circulaire

La Seine-et-Marne va accueillir la première usine européenne de PLA

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

Economie circulaire

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

[Covid-19] Le CFIA est annulé

Profession

[Covid-19] Le CFIA est annulé

Plus d'articles