Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Emballage papier et indice carbone chez Upfield

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Emballage papier et indice carbone chez Upfield

Planta Fin lance une margarine 100% végétale avec un emballage biodégradable. Courant 2021, le produit affichera son impact environnemental. -

Le néerlandais Upfield, l’ancien pôle margarines végétales d’Unilever (marques Flora, Rama, Proactiv, Planta Fin, Fruit d’or, Astra, Végétaline, Country Crock…), cédé au fonds d’investissement KKR en 2017, cherche à relancer ces alternatives au beurre. En France, il lance une margarine 100% végétale en plaquette, sans conservateurs ni colorants artificiels ni lactose, sous la marque Planta Fin. Il complète son offre d’une innovation au rayon crèmerie, « au moins hors du beurre et sur un produit à diffusion nationale », prévient Hervé Salomon, le Pdg d’Upfield en France et Belgique : un emballage en papier 100% biodégradable.

Sortir du plastique

« Notre souhait est de restaurer une perception positive de la catégorie dans l’esprit des consommateurs et de sortir de l’emballage plastique », expose Hervé Salomon. D’ajouter : « l’emballage jour un rôle fondamental dans l’usage ; le plastique est associé au tartinable et le papier sulfurisé, à la cuisson et à la pâtisserie, soit 80% des utilisations de notre produit. » En outre, la feuille – que fournit Amcor et qui a exigé deux années de développement « pour protéger au mieux le produit et délivrer la meilleure saveur » – est moins chère que la barquette et permet à Upfield de proposer une plaquette à un prix plus compétitif. Est-elle recyclable ? « La présence de corps gras l’en empêche, répond Hervé Salomon, mais nous travaillons à sa compostabilité, sur les encres en particulier. »

Indice carbone

Par ailleurs, cette gamme arborera dans le courant de 2021 un indice carbone. Upfield s’est engagé en effet à introduire un tel indice sur les emballages de 100 millions de ses produits à tartiner, margarines, beurres et crèmes végétales d’ici à fin 2021. « L’objectif est d’aider les consommateurs à prendre des décisions éclairées sur l’impact environnemental des aliments qu’ils choisissent », explique Hervé Salomon. Il rappelle que l’empreinte des matières grasses végétales est de 70% inférieure à celle du beurre car elle exige moitié d’eau et deux tiers de surfaces agricoles en moins. Cet indicateur, qui sera établi par le cabinet suisse Quantis, prendra en compte les consommations d’énergie et d’eau, les terres cultivables, les matériaux d’emballage utilisés et le transport jusqu’aux magasins, entre autres. « L’eau et le packaging représentent la majeure partie de l’empreinte carbone d’un produit », ajoute-t-il. Enfin, le Nutri-score sera apposé sur l’ensemble du portefeuille des margarines d’ici mi-2021.

Le segment de la margarine en France représente un volume de 70 000 tonnes et génère un chiffre d’affaires de 346 millions d’euros, soit 18% du marché des beurres. Upfield en détient 32% en valeur, derrière St Hubert (36%) mais devant les marques de distributeurs (15 %) et Lactalis (15 %).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Herma étiquette les bacs réutilisables d’Ifco

Technologie

Herma étiquette les bacs réutilisables d’Ifco

Le fabricant a réussi à mettre au point un adhésif qui maintient l’étiquette lorsque l’emballage transporte le produit, puis se détache avec elle lors des étapes de nettoyage. - Maintenir une[…]

30/10/2020 | PlastiquesLogistique
Léa nature filme ses infusions avec de la cellulose

Economie circulaire

Léa nature filme ses infusions avec de la cellulose

Esprit gourmand passe au sachet compostable

Economie circulaire

Esprit gourmand passe au sachet compostable

La recyclabilité des gourdes au tribunal…

Editorial

La recyclabilité des gourdes au tribunal…

Plus d'articles