Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Anniversaire

Elytra fête ses dix ans

Henri Saporta
Elytra fête ses dix ans

Emin Leydier est confiant dans le potentiel de son carton ondulé apte au contact alimentaire direct. -

 

"Un marché qui doit et va se développer" : président d'Emin Leydier, Yves Herbaut est totalement convaincu de l'avenir d'Elytra qui a fêté ses dix ans le 8 novembre 2013 à Montsûrs (Mayenne) en présence de quelque 250 invités. Issu d'un choix stratégique et osé de Philippe Leydier en 2003, Elytra est un carton ondulé en cannelure G ou E apte au contact alimentaire direct, produit dans une usine affichant de hauts critères d'hygiène. L'atelier de classe 100 000 permet ainsi un strict contrôle de l'empoussièrement tandis que la méthode d'analyse des risques dite Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP) et les prérequis du British Retail Consortium / Institute of Packaging  (BRC/IoP) sont mis en œuvre sur un site bénéficiant du label Risque hautement protégé (RHP) et certifié ISO 9001. "Comme nous appliquons la méthode HACCP, notre carton est totalement compatible avec les exigences de nos clients de l'agroalimentaire", souligne le patron d'Emyn Leydier. Sans oublier la pharmacie, la cosmétique et l'électronique. Yves Herbaut se montre d'autant plus convaincu que le carton ondulé, recyclable et recyclé, est un excellent exemple de l'économie circulaire qui a le vent en poupe .

 

 

Strict contrôle

Reste que dix ans après son lancement, Elytra n'a rien perdu de son originalité en Europe. Voire dans le monde… Et si les applications nécessitant un contact alimentaire direct ne représentent encore que 20% de la production, Yves Herbaut constate que, malgré "la part de marché discrète", les demandes se font de plus en plus nombreuses pour développer de nouvelles solutions répondant aux critères d'Elytra : "la tendance est favorable et nous avons une réelle marge de progression". La capacité totale de l'établissement s'élève actuellement à 35 000 tonnes; un investissement permettant de passer rapidement à 50 000 tonnes. Si le site est arrivé à saturation en termes de transformation, ce n'est pas encore le cas de l'onduleuse BHS de 2,5 mètres de laize. Dans l'immédiat, l'usine de Montsûrs est donc amenée à commercialiser des emballages sans pouvoir réellement répercuter le surcoût de 10 à 15% lié au process Elytra. 

 

Contact alimentaire

En ce qui concerne le contact alimentaire, le carton s'accorde avec les contraintes des produits gras et humides - fromages, viandes et autres pâtisseries - grâce à une barrière ad hoc. En fonction du cahier des charges, chaque emballage est composé à partir d'une sélection de papiers vierges : dix-huit papiers n'offrent pas moins de 250 possibilités. Ainsi, l'usine de Montsûrs produit annuellement quelque 9 millions de plateaux d'une contenance de douze donuts, remplis directement sur la ligne de fabrication avec ces pâtisseries. Elytra est aujourd'hui spécialisé dans les emballages de transport et logistique et ne fabrique pas d'unités de vente pour le consommateur (UVC). Un marché qu'Yves Herbaut n'oublie pourtant pas, un investissement dans l'impression numérique pouvant apporter une grande flexibilité en matière de décors. Et pourquoi ne pas se substituer aux étuis pliants en carton plat ?

 

Nouvelles pratiques

Mais dix ans pour imposer un nouveau matériau et de nouvelles pratiques, est-ce si long à l'échelle industrielle ? Pour Christophe Souquet, directeur des opérations Emin Leydier Emballages, la réponse est claire : "Elytra est sur la bonne voie". Un avis sans doute partagé par Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire, et Corinne Orzechowski, alors préfète de la Mayenne, aujourd'hui au cabinet du ministre, qui ont visité le site en octobre 2012.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Guy Demarle met sous vide à domicile

Guy Demarle met sous vide à domicile

Le spécialiste de la vente directe d’articles de cuisine lance le Be Save, avec des récipients en verre. - Le sous-vide est un procédé désormais bien connu dans l’agroalimentaire et la restauration[…]

13/12/2018 | BoissonsVerre
Multivac agrandit l’usine d’Enger

Multivac agrandit l’usine d’Enger

Un Livre blanc pour le carton ondulé

Un Livre blanc pour le carton ondulé

Pack Alim passe sous pavillon belge

Acquisitions

Pack Alim passe sous pavillon belge

Plus d'articles