Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Eco-PSE explore trois voies de collecte du polystyrène expansé

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Quel rapport entre l'enseigne Darty, le port de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et le département de la Dordogne ? Le polystyrène expansé... Dans ces trois cas, Eco-PSE explore, en effet, toutes les solutions pour collecter les gisements. Avec pour fil conducteur : « penser local et agir local ».

Explorer toutes les voies : telle est l'ambition d'Eco-PSE pour collecter les emballages en polystyrène expansé (PSE). Lors d'une conférence qui s'est tenue sur le salon Pollutec le 1er décembre, Eco-PSE a présenté trois filières aussi différentes que complémentaires. Une démarche que Serge Galaup, le patron de l'organisme en charge de la valorisation du PSE depuis 1993, a choisi de résumer en détournant une expression bien connue : « think local, act local ». En matière de valorisation du PSE, « penser local et agir local » est une obligation pour une raison simple : ce matériau isotherme de calage et de protection comprend 98% d'air. Transporter du PSE, c'est transporter de l'air. Ce qui ne peut pas se faire à n'importe quelle condition... « La valorisation du polystyrène expansé s'inscrit forcément dans un schéma logistique », note Serge Galaup.

Que l'on en juge plutôt ! Eco-PSE bénéficie aujourd'hui d'une expérience dans la distribution spécialisée avec Darty, dans le secteur de la pêche avec Opale Valo et dans les emballages issus du petit commerce - voire des particuliers - avec le département de la Dordogne.

Coût d'élimination

S'il n'y a absolument aucun rapport en termes de tonnages, de circuits de collecte et de filières de traitement entre ces trois expériences, il y a bien sûr un point commun : il y a, de toute façon, un coût d'élimination incompressible. Qu'il s'agisse, au pire, de mise en décharge et, au mieux, d'incinération. L'enjeu est pour Eco-PSE de viabiliser chacune des filières à son échelle et de reproduire ailleurs les schémas qui fonctionnent.

Emballages Magazine a déjà eu l'occasion d'exposer (lire 747) l'expérience de Darty. Le spécialiste des produits blancs bruns et gris est devenu le premier récupérateur de France sur sa plateforme de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) grâce la « reverse logistic ». Le Centre Darty de traitement des déchets (CDTC) de Mitry-Mory concentre tous les emballages - ainsi que les appareils usagés (D3E) - ramenés par les camionnettes de livraisons et des produits déballés sur place. Une ligne de broyage puis de compactage permet de réaliser des pains de polystyrène. Deux camions de 22 tonnes partent chaque mois du CDTC vers un industriel français qui fabrique des boîtiers de CD. Le secret réside ici dans la massification des flux. Le compactage du polystyrène permet de réduire le volume à transporter d'une façon spectaculaire : 500 kilos en vrac contre 22 tonnes compactées dans un camion de 120 mètres cube. Mais il a fallu tout de même une dizaine d'année pour valider toutes les dimensions de la filière.

Enlèvement à domicile

Le cas du port de Boulogne-sur-Mer est sensiblement différent. Ce n'est d'ailleurs pas tant le port qui est concerné que la zone industrielle dédiée à la transformation du poisson. Avec 300 000 tonnes traitées par an, Boulogne se situe, en effet, au premier rang européen. Et les entreprises reçoivent de toute l'Europe les poissons dans des caisses en polystyrène choisies pour la résistance aux chocs et leurs propriétés isothermes. Constatant que ces transformateurs ne savaient vraiment pas quoi faire de leurs emballages, Philippe Houvenaghel a alors l'idée de créer un service d'enlèvement « à domicile ». D'où la création de la société Opale Valo il y a à peine trois ans. Opale Valo exploite des camions équipés de compacteurs qui font la tournée des entreprises. La facturation se fait à la quantité enlevée. A noter que l'odeur de poisson ne pose pas un réel problème dans la mesure où les caisses ne comportent pas de déchets et sont traitées en flux tendu. Opale Valo cède ensuite le polystyrène à une entreprise qui le revend en Chine. Le secret réside ici dans la personnalisation du service apporté aux entreprises et l'optimisation des tournées. Opale Valo envisage désormais d'ouvrir sa prestation à la grande distribution et à d'autres zones portuaires. A condition que des volumes réguliers soient au rendez-vous.

Débouchés locaux

Dernier cas - le plus récent - avec la Dordogne. « Une première en France », se félicite Serge Galaup. Le Syndicat mixte départemental pour la gestion des déchets ménagers et assimilés (SMD3) de Dordogne a rejoint le réseau national des Points PSE initié par Eco PSE il y a quatre ans et incite désormais les petites et moyennes entreprises ainsi que les commerçants à utiliser le réseau de déchetteries - 38 sites sont disponibles - pour déposer leurs emballages en polystyrène. L'objectif est de soustraire ce flux à la mise en décharge. Selon les prévisions, cette démarche devrait permettre de détourner quelque 500 bennes de polystyrène de la mise en décharge. Le département s'est engagé dans cette voie à la condition de trouver des débouchés locaux dans la mesure où le polystyrène n'est pas compacté. C'est ainsi que Pengo Diffusion, fabricant de poufs remplis de polystyrène établi à Boulazac, a investi dans une ligne de traitement du matériau récupéré qui a pour fonction de revenir à la bille initiale qui compose le polystyrène. Collecté en Dordogne, le polystyrène est recyclé en Dordogne. « Penser local et agir local » : Serge Galaup entend bien multiplier ces expériences en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
PREPARATEUR DE COMMANDES H/F

Saint-Pierre-en-Faucigny

Responsable logistique H/F

Charleville-Mézières

Nous vous recommandons

Un prix pour Koovea lors de la SITL

Profession

Un prix pour Koovea lors de la SITL

L’entreprise développe une solution de gestion de la chaîne du froid adaptée aux vaccins du Covid-19. - La délicate logistique des produits de santé stimule l’imagination des jeunes entrepreneurs.[…]

22/09/2021 | SantéLogistique
Les gourdes auront aussi des bouchons attachés

Innovation

Les gourdes auront aussi des bouchons attachés

Ima Dairy & Food rachète CDE Packaging

Acquisitions

Ima Dairy & Food rachète CDE Packaging

Silgan se renforce dans le bouchage

Acquisitions

Silgan se renforce dans le bouchage

Plus d'articles