Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Du rPET pour des pots de yaourt

Du rPET pour des pots de yaourt

Le laitier britannique Yeo Valley a fait appel à Faerch pour sa nouvelle gamme. -

Connu pour ses solutions en plastique rigide pour les plats cuisinés et les protéines (viande, volaille, poisson), le danois Faerch arrive sur le marché des produits laitiers avec un emballage qu’il n’hésite pas à qualifier de « révolutionnaire ». En collaboration avec le britannique Yeo Valley, il a conçu un pot de yaourt en polyéthylène téréphtalate recyclé (rPET) – « 100% recyclé et recyclable », précise Faerch – revêtu d’un manchon en carton. Livrés montés à l'industriel laitier, les deux composants sont facilement séparables par le consommateur et peuvent être ainsi triés dans leurs flux de recyclage respectifs. En outre, le manchon peut être imprimé sur les deux faces, ce qui offre de meilleures opportunités de communication à la marque. La nouvelle gamme de yaourts bio est disponible en trois tailles de pots, de 170, 450 et 850 g, avec des couvercles de 95 mm pour le petit format et de 115,5 mm pour les deux autres. Un plateau, également fourni par Faerch, permet de regrouper les pots en rayon.

Exonération de la taxe sur les plastiques non recyclés

« Il s’agit d’une innovation majeure dans le domaine des produits laitiers et nous comptons bien la développer sur le marché français auprès des industriels du secteur, relève Patricia Requena, directrice générale de Faerch en France. En effet, le manchon carton se séparant facilement du pot et ce dernier étant monomatériau, c’est un emballage durable et responsable qui entre complètement dans notre engagement en faveur de l’économie circulaire. » La responsable rappelle que le fabricant danois est l’un des principaux recycleurs intégrés de barquettes : dans son centre de recyclage aux Pays-Bas, il traite les emballages alimentaires et produit des matériaux de qualité alimentaire, qu’il utilise pour produire de nouvelles barquettes alimentaires dans ses usines en Europe. Elle met également en avant la possibilité d’échapper ainsi à la future taxe européenne sur les plastiques non recyclés.

Propriété du fonds d’investissement Advent International depuis 2017, Faerch emploie plus de 1500 salariés et compte douze usines au Danemark, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en France, en Espagne et en République tchèque.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Le LNE fait le point sur le contact alimentaire

Profession

Le LNE fait le point sur le contact alimentaire

La journée du 15 octobre se tient intégralement en visioconférence. - « Sécurité et innovation des matériaux au contact des aliments » : tel est le thème de la journée[…]

Uncle Ben’s a rendu l’âme

Profession

Uncle Ben’s a rendu l’âme

Un consortium pour le recyclage du polystyrène en France

Profession

Un consortium pour le recyclage du polystyrène en France

Emballage papier et indice carbone chez Upfield

Economie circulaire

Emballage papier et indice carbone chez Upfield

Plus d'articles