Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Réglementation

Du carton pour les tomates de Solarenn

Henri Saporta

Sujets relatifs :

, ,
Du carton pour les tomates de Solarenn

La coopérative bretonne vend actuellement 20% de sa production en préemballé. -

Dans le cadre de la loi dite Antigaspillage pour une économie circulaire (Agec), Solarenn adopte à son tour un emballage entièrement en carton pour sept références de fruits et légumes. Implantée à Saint-Armel (llle-et-Vilaine), la coopérative a opté pour une barquette en carton ondulé fermée par une coiffe imprimée en carton compact ajouré conçue par DS Smith. Les contenances proposées sont le 250, 350, 400 et 500 grammes. Société du groupe Emballage technologies, ETpack, installé à Quimper (Finistère), a assuré la mécanisation. Déclinée à partir d’une Ecowrap ETW201, la ligne est conçue pour assurer des changements de format rapides afin de répondre aux attentes de la grande distribution. Solarenn indique que sa production est vendue à 80% en vrac et 20% en préemballé. L’emballage s’impose alors pour distinguer le « sans pesticide » et le label Haute valeur environnementale (HVE). Solarenn compte déployer ces nouveaux emballages sur l’ensemble de la production en 2022.

Traçabilité

Un emballage écoconçu « protège le produit pendant son transport, conserve sa qualité et assure sa traçabilité auprès des consommateurs. Il faut combattre le suremballage et non l’emballage. La réalité du terrain et du circuit de distribution ne nous permet pas, aujourd’hui, de garantir qu’avec un produit sans emballage, la production vertueuse de nos produits serait respectée jusqu’au consommateur. Il existe des risques de perte de traçabilité et de contact direct avec des produits contenant des pesticides », développe Isabelle Georges, directrice de Solarenn. En outre, le choix d’un emballage composé de deux pièces « offre 10 à 15 % de gains en termes de nombre de palettes de découpes de carton expédiées en comparaison à l’expédition de barquettes disposant d’une coiffe attenante ».

Offset

Réalisée en offset à Châteaubourg (Ille-et-Vilaine) à quelques kilomètres, l’impression permet enfin à la marque de porter son discours et ses valeurs. Un enjeu déterminant pour les entreprises de cette filière dans laquelle 63 % des ventes se font encore en vrac. « La question de l’emballage est un enjeu à la fois économique et écologique », souligne Isabelle Georges, qui note que l’option du compostable n’a pas été retenue. D’où le recours à du carton recyclable que tous les centres de tri savent trier. Cette bascule entraîne une économie de 240 tonnes de plastique par an.

Cinquième opérateur du marché de la tomate en France et au troisième rang en Bretagne, Solarenn regroupe 32 producteurs sur plus de 65 ha de serres. En 2020, la coopérative a réalisé un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros pour 30 000 tonnes de tomates, 40 tonnes de fraises gariguettes et 100 tonnes de minipoivrons commercialisées.

Solarenn dévoile sa ligne sur LinkedIn

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Profession

L’industrie des tubes sous la pression du prix des matières premières

Comme l’ensemble des emballages, le tube subit une flambée des prix de l’aluminium et des plastiques. Selon l’Association des fabricants de tubes européens, les bilans des fabricants sont considérablement[…]

Yoplait met du rPS dans ses pots

Economie circulaire

Yoplait met du rPS dans ses pots

Saint Louis gagne quelques grammes

Economie circulaire

Saint Louis gagne quelques grammes

Multivac supprime les intercalaires dans les barquettes

Economie circulaire

Multivac supprime les intercalaires dans les barquettes

Plus d'articles