Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Des précisions sur les plastiques interdits

Des précisions sur les plastiques interdits

Ouvert à consultation publique, le projet de décret sur l'interdiction de certains produits à usage unique en plastique va plus loin que la directive Sup. -

La consultation publique sur le projet de décret qui doit préciser les interdictions de produits à usage unique en plastique prévues dans la loi agriculture et alimentation (Egalim) d’octobre 2018 a été ouverte le 24 juillet dernier, jusqu’au 3 septembre en France et au 21 octobre à l’échelon européen. Un projet qui vise à aligner ces interdictions avec les dispositions de la directive européenne sur les plastiques à usage unique (Sup), récemment publiée.

S'il accorde un répit de dix-huit mois pour les plateaux-repas, pots à glace, saladiers et boîtes en déplaçant la date d’entrée en vigueur du 1er janvier 2020 au 3 juillet 2021, le syndicat des entreprises de l’emballage plastique et souple (Elipso) relève déjà qu’il « va beaucoup plus loin » que la directive Sup : il bannit les récipients à 100% en plastique destinés à une consommation d’aliments sur place ou à emporter sans préparation supplémentaire du consommateur – à partir du 3 juillet 2021 – quand la nouvelle réglementation européenne « ne demande qu’une réduction de la consommation », nous confie-t-il. Autre sujet de mécontentement : « ce projet de décret prévoit une dérogation pour les emballages compostables domestiquement mais, à date, aucun emballage plastique rigide ne peut être ainsi composté, alors même que certains emballages peuvent être compostés industriellement ».

Elipso note cependant que, puisqu’il y a consultation, le texte est susceptible d’être modifié. De surcroît, « comme annoncé par le Premier ministre », les mesures prévues pourraient encore être amendées dans le cadre du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, dont la discussion commencera en septembre au Sénat.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

La lune de miel continue entre Famille Michaud apiculteurs et Chep

Stratégie

La lune de miel continue entre Famille Michaud apiculteurs et Chep

La société basée dans les Pyrénées continuera à utiliser les palettes bleues. - Depuis 2007, Famille Michaud apiculteurs a recours aux palettes de Chep pour transporter ses miels et ses sirops sucrants[…]

15/10/2019 | BoisLogistique
Arkema cède ses polyoléfines fonctionnelles

Acquisitions

Arkema cède ses polyoléfines fonctionnelles

Une barquette « écologique » pour le conditionnement MAP

Une barquette « écologique » pour le conditionnement MAP

Comment les applications accueillent-elles CodeOnline Food, la base de données de GS1 ?

Décryptage

Comment les applications accueillent-elles CodeOnline Food, la base de données de GS1 ?

Plus d'articles