Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

Des peseuses associatives plus intelligentes

Tiziano Polito
Des peseuses associatives plus intelligentes

Ishida a livré à NorthSeafood sa deuxième machine assurant davantage de productivité et de sécurité grâce à la surveillance des temps passés par le produit à l’intérieur des bennes. -

Il est difficile de détailler le nombre d’astuces qu’une machine de conditionnement peut déceler parfois, tant la liste est longue. Ishida, qui a inventé le pesage associatif il y a quelques décennies maintenant, s’évertue à améliorer ses équipements afin de distancer une concurrence non moins aguerrie côté innovation. Le constructeur japonais a répondu aux exigences de productivité et de qualité de son client NorthSeafood avec deux trouvailles. Il vient de livrer une deuxième peseuse associative à ce transformateur de poissons basé à Urk, aux Pays-Bas. Elle s'ajoute à une première machine, installée en 2004, toujours en fonctionnement, qui sert à peser des produits conditionnés dans des boîtes de 5 kg.

Produits congelés 

La nouvelle machine est équipée de quatorze têtes avec des bennes de 7 litres. Grâce au nouveau logiciel No-Miss-Cycle, si une combinaison de poids est réussie sur les sept têtes du côté opposé à la tête en surpoids, la peseuse délivrera simultanément toutes les charges empêchant la perte d’un cycle. Or, il faut savoir que lorsqu'une tête est en surpoids, celle-ci est bloquée : la peseuse ne peut donc pas délivrer le bon poids. Le logiciel permet aussi de surveiller le temps pendant lequel le produit a séjourné dans une benne ; si la durée d’ouverture de la benne s’avère trop longue, celui-ci n’est pas conditionné, faute de la garantie d’une température et d’une congélation stables.

En l’occurrence, pour pallier tout problème de température, le constructeur a fait en sorte que les deux peseuses soient entièrement fermées. Les deux machines sont capables de traiter jusqu’à 720 kg de poisson pané surgelé par heure à une cadence maximale de 40 boîtes par minute sur une plage de formats allant de 160 à 300 g. Elles affichent un taux de précision  sous-dosage ou surdosage  de 2 à 3 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Lagnieu célèbre la reconstruction de son deuxième four

Investissements

Lagnieu célèbre la reconstruction de son deuxième four

Verallia a investit 24 millions d’euros dans son usine spécialisée dans les pots et bocaux en verre. - La dimension symbolique était palpable : en présence notamment du préfet de l’Ain Arnaud[…]

18/10/2019 | Verre
Le BPB perturbe autant que le BPA

Sécurité sanitaire

Le BPB perturbe autant que le BPA

Ferrero ne veut plus d’emballages plastique inutiles

Economie circulaire

Ferrero ne veut plus d’emballages plastique inutiles

Violent incendie chez Traidib

Economie circulaire

Violent incendie chez Traidib

Plus d'articles