Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Des fromages bleus, et une région voit rouge

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

,
Des fromages bleus, et une région voit rouge

Lactalis sème la discorde dans l’Aveyron en lançant un « Bleu de brebis » sous la marque Société. -

Depuis quelques jours, le groupe Lactalis commercialise un nouveau fromage baptisé Bleu de brebis sous la marque Société. Les défenseurs de l’appellation d’origine protégée (AOP) Roquefort – un label délivré en 1925 – et l’eurodéputé José Bové, lui-même ancien éleveur du Larzac, dénoncent une opération qui « menace l’ensemble du modèle de l’appellation d’origine ». Pour eux, la couleur mise à part, l’emballage ressemble beaucoup à celui du roquefort original, avec la même barquette et l’ovale vert de la marque bien en évidence. De sorte qu’il y aurait « tromperie du consommateur », incité par « le plus grand industriel du roquefort » à choisir cet « ersatz », de 24% moins cher et aux normes de fabrication moins exigeantes : à base de lait pasteurisé et sans indication d’origine, il est produit à Rodez (Aveyron) alors que le célèbre fromage persillé AOP est fait à partir de lait cru de brebis issu de troupeaux locaux et affiné naturellement dans les fromageries du sud du département. La CFDT locale craint également un effondrement du marché du roquefort par sa cannibalisation et une délocalisation des approvisionnements en lait ainsi que de la production. Il est vrai que les ventes reculent déjà depuis plusieurs années, affectant les quelque 1700 salariés de l'industrie du roquefort et les 1800 exploitations laitières du bassin de production.

Moins salé et moins fort

Selon le géant laitier, aucune confusion n’est créée auprès du consommateur. L’objectif est de palier la baisse des ventes de roquefort avec un produit complémentaire, moins salé et moins fort, plus tartinable – presque comme Lou Pérac, un autre fromage du groupe Lactalis –, et le lait, sans OGM, provient de la zone de collecte de l’Aveyron. « Cette innovation peut au contraire favoriser l’emploi sur le territoire et développer les besoins en volume de lait », rétorque Christian Gentil, le directeur général de Roquefort Société. Des arguments qui ne convainquent pas. José Bové indique avoir saisi l’Institut national des AOP et n’exclut pas de porter l’affaire devant la Cour européenne de justice.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Avec le rocamadour, Carrefour trace son premier produit AOP grâce à la blockchain

Avec le rocamadour, Carrefour trace son premier produit AOP grâce à la blockchain

L’enseigne a mis en place son système de traçabilité sur le rocamadour issu de sa « filière qualité Carrefour » (FQC). – Carrefour n’en finit plus de déployer sa[…]

23/04/2019 | Traçabilité
Pâques inspire Raffaello

Pâques inspire Raffaello

Greenpeace interpelle Nestlé sur le plastique

Greenpeace interpelle Nestlé sur le plastique

Huhtamaki s’engage davantage dans l’économie circulaire

Huhtamaki s’engage davantage dans l’économie circulaire

Plus d'articles