Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Carnet

Décès de Jean-Jacques Graffin

Tiziano Polito
Décès de Jean-Jacques Graffin

Jean-Jacques Graffin.

Le fondateur de Serac est mort à 85 ans, samedi dernier. - 

 

L’univers de la machine d’emballage française perd l’un de ses plus illustres représentants. Jean-Jacques Graffin, fondateur de Serac, est mort samedi dernier à l’âge de 85 ans. Né à La-Ferté-Bernard (Sarthe) d’une famille d’artisans, ingénieur Arts et Métiers, il commence sa carrière au début des années 1960 dans les travaux publics, au Sénégal, puis au Cameroun. Mais c’est en France que le succès l’attend. Entré en mai 1966 chez Nova-Socimec, une entreprise spécialisée dans la fabrication de pompes à lait et de robinets, il dessine une machine de remplissage de bouteilles en plastique pour conditionner la production d’une petite laiterie bretonne. C’est le début d’une longue histoire… À l’époque, il n’existait aucun équipementier capable de répondre à une telle demande. Les ventes de ces machines s’enchaînent. Surtout, une idée a germé dans l’esprit de cet ingénieur : le principe de dosage, effectué en pesant le produit. La première remplisseuse pondérale de l’industrie agroalimentaire voit ainsi le jour 1969. Serac est créé au mois de juin de la même année à La Ferté-Bernard (Sarthe).

Remplissage aseptique

Alors que Jean-Jacques Graffin s’attendait à des débuts difficiles, c'est tout le contraire qui se produit : six machines sont vendues en six mois. Huit ans plus tard, une deuxième innovation tracera le chemin de l’entreprise pour les vingt années suivantes : la première ligne de remplissage aseptique pour le lait dans une bouteille plastique. Le début des années 1980 scelle le développement de l’entreprise et son ouverture vers l’étranger. Une filiale est créée aux États-Unis, en 1981, puis une autre au Brésil en 1985. Vient le tour de l’Asie en 1994, avec la création de Serac Asia en Malaisie. En 2004, Jean-Jacques Graffin rachète Nova-Socimec qu’il avait quitté pour fonder Serac.

Aujourd’hui le groupe possède quatorze filiales, six usines et emploie 600 personnes avec une activité qui se déploie autour des machines de remplissage, mais aussi le bouchage et le soufflage de bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET), dans le cadre de solutions intégrées. Plus de 6500 machines ont déjà été installées dans plus de 120 pays.

Nommé en 1980 chevalier de l’ordre national du Mérite, Jean-Jacques Graffin aimait se mettre aux commandes de son propre avion, avec lequel il se rendait sur certains salons, mais aussi jouer des airs de samba et de mambo au piano, un instrument qu’il pratiquait déjà au sein de l’orchestre des Arts et Métiers. Il sera resté jusqu’au bout à la tête de Serac. Encore, en 2020, il supervisait la dernière innovation de son entreprise, le module BluStream qui permet de décontaminer les bouchons sans produits chimiques. 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Economie circulaire

Options veut structurer le réemploi chez les restaurateurs

Le leader de la location de matériel événementiel lance le dispositif Options solutions pour accompagner la transition écologique dans la restauration et la distribution alimentaire. - Spécialiste de la[…]

29/11/2021 | Stratégie
Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Technologie

Riverpack embellit les fêtes de Christophe Roussel

Jindal Films investit dans le BOPE

Investissements

Jindal Films investit dans le BOPE

Un bilan encourageant pour le Pacte sur les dates de consommation

Sécurité sanitaire

Un bilan encourageant pour le Pacte sur les dates de consommation

Plus d'articles