Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

De l’offset rotatif pour les boîtes à pizza

Tiziano Polito
De l’offset rotatif pour les boîtes à pizza

Manroland Goss va livrer une Varioman C:line affichant une vitesse d’impression de 400 mètres par minute. La ligne est destinée à prendre place dans une usine ultra-automatisée en Basse-Saxe (Allemagne) et produira jusqu'à 150 000 boîtes par heure. -

Qui l’eût cru? La pandémie de coronavirus a, entre autres, favorisé la consommation de pizzas surgelées… Pour la seule Europe, le marché de ce produit transformé est estimé à 35 milliards d’euros. En Allemagne, les volumes vendus dépassent déjà le milliard d’unités par an et sont en constante augmentation. C’est dans ce contexte qu’est né le projet Rose, consistant à créer une usine ultra-automatisée dédiée à la fabrication de boîtes à pizza. Le site, qui devrait voir le jour dans le courant de l’année, sera situé en Basse-Saxe, en Allemagne. Les investisseurs ont déjà passé commande pour la ligne d’impression. Il s’agit d’une Varioman C:line de Manroland Goss qui déploie un procédé offset rotatif. Le procédé est peu courant dans l’industrie du carton plat où les machines feuille à feuille sont plus largement utilisées. Il se justifie, dans le cas présent, pour les volumes à produire.

150 000 boîtes par heure

Grâce à sa vitesse de défilement de 400 mètres par minute, la ligne est en effet capable d’imprimer jusqu’à 2500 boîtes de pizza à la minute, soit 150 000 par heure. Équipée d'un enrouleur automatique et d’un système de nettoyage et de guidage de bande, elle possède cinq groupes d'impression offset, un groupe flexo, un module de séchage par faisceau d'électrons ainsi qu'une découpeuse rotative en ligne. Manroland Goss a soigné la polyvalence de sa machine, sachant que celle-ci peut également être utilisée pour la fabrication de tasses, gobelets ou encore d’étuis pliants. Un changement de motif imprimé peut être mis en œuvre en moins de quatre minutes, par exemple avec la technologie des manchons, et ce pour une bobine de laize de 1300 mm et un développement de 914 mm. « Le facteur décisif pour l'achat de la Varioman n'était pas seulement la qualité d'impression à des coûts optimisés, en fait, Manroland Goss nous a convaincus avec un package global qui répond à nos exigences d'efficacité et d'automatisation maximale », a déclaré Henning Diedrich, directeur général de Rosa.

Issu de la fusion, en 2018, de Manroland et de Goss, Manroland Goss est spécialisé dans les machines d’impression offset rotatives pour des applications qui comprennent l’impression de journaux et magazines, l’édition de documents et prospects à usage commercial, l’emballage et la finition. Basée en Allemagne, l’entreprise emploie 1000 personnes.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Innovia complète son offre de films haute barrière

Innovia complète son offre de films haute barrière

Conçu pour remplacer les films enduits PVdC, le SLF convient à l’emballage form-fill-seal (FFS) horizontal des biscuits et confiseries. - Sans chlore, et assurant des niveaux de barrière à[…]

LPR se renforce au Portugal

Investissements

LPR se renforce au Portugal

La Sica ouvre sa station de conditionnement

Investissements

La Sica ouvre sa station de conditionnement

Ferd étudie l’introduction en Bourse d’Elopak

Stratégie

Ferd étudie l’introduction en Bourse d’Elopak

Plus d'articles