Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

ANNE FRITSCH

Sujets relatifs :

, ,
A la demande d'Eco PSE, l'institut Ipsos a mené une enquête en parallèle auprès du grand public et des professionnels des filières utilisatrices de polystyrène expansé comme matériau d'emballage. Si le PSE est plébiscité pour ses vertus de calage, l'étude montre, en revanche, une réelle méconnaissance des qualités isothermes de ce matériau.

Q uelque 33 000 tonnes d'éléments d'emballage en polystyrène expansé (PSE) sont consommées chaque année en France. Dont deux tiers dans l'industrie et le commerce, le reste chez les particuliers. Eco PSE, l'organisme qui fédère depuis dix ans cette filière, a voulu faire le point (lire 721) sur la perception de ce matériau auprès du grand public d'une part, des entreprises utilisatrices d'autre part. L'institut Ipsos a interrogé 1 016 personnes, et 400 industriels des filières viande et poisson et blanc, brun, gris (électroménager, informatique, téléphonie, hi-fi, vidéo...).

Isotherme

Aucun doute, le PSE protège : c'est à lui que le public fait le plus confiance, et de très loin, pour ce qui est de protéger un appareil des chocs. Par contre, il n'arrive qu'en troisième position pour protéger les produits frais contre le risque de rupture de chaîne du froid. Le plus grand flou règne dans l'esprit du public sur le pouvoir isotherme relatif des différents matériaux, au point qu'ils citent d'abord l'aluminium puis le film en plastique !

Mais, sur les aspects environnementaux, le polystyrène expansé doit montrer patte blanche. Très médiatiques, les calages en pop corn ou dérivés de courgettes ont impressionné les esprits et fait du tort au matériau de calage aujourd'hui incontournable - 71 % des Français en conviennent - qu'est le PSE.

Surprise

Pour les barquettes et autres déchets d'emballages ménagers, Eco-Emballages a donné la priorité à l'incinération avec valorisation énergétique plutôt qu'au tri et recyclage matière. Il était donc prévisible que le grand public n'ait pas conscience des possibilités de recyclage du PSE.

La surprise est venue des industriels qui ignorent, pour 64 % d'entre eux, que le PSE se recycle. Les gros gisements sont en effet recyclés depuis des années en nouveaux matériaux de calage. Quant aux petits utilisateurs, ils sont de plus en plus nombreux à avoir accès aux Points PSE, des points de collecte en apport volontaire installés dans les déchetteries et dont le réseau ne cesse de s'agrandir depuis fin 2001. Finalement ce sont 6 800 tonnes de PSE qui ont bénéficié d'un recyclage matière en 2003, soit 32 % de la consommation industrielle ou encore 21 % du total (la contribution des ménages étant nulle). Pour Eco PSE, les enseignements de l'enquête sont clairs. De l'information et de la pédagogie à tous les niveaux ! Une mallette Magie blanche a été préparée à l'attention des écoliers qui pourront s'essayer à l'expansion de polystyrène, puis à son compactage, ou encore tester ses propriétés.

Information

Une information ciblée sera adressée aux industriels concernés. Et, pour rappeler l'intérêt du matériau dans le frais et insister sur son inertie vis-à-vis des aliments, Eco PSE s'engage, à compter de janvier 2005, dans la voie du double marquage des emballages à destination du consommateur final. Ainsi, les membres d'Eco PSE, en plus de l'identification du matériau par le chiffre 6, apposeront le pictogramme de la fourchette et du verre signalant l'aptitude au contact alimentaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

OEP s’empare d’Alltub

OEP s’empare d’Alltub

Le fonds d’investissement a racheté le fabricant de tubes en aluminium destinés, entre autres, à la cosmétique et la santé. – Alltub change une nouvelle fois de propriétaire. Le fonds[…]

16/11/2018 | Hygiène-BeautéSanté
Des solutions durables chez Constantia Flexibles

Des solutions durables chez Constantia Flexibles

L'Europe revient sur les perturbateurs endocriniens

Sécurité sanitaire

L'Europe revient sur les perturbateurs endocriniens

Pour renforcer la crédibilité des avis de l’Efsa

Sécurité sanitaire

Pour renforcer la crédibilité des avis de l’Efsa

Plus d'articles