Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Stratégie

Carrefour déploie la vente des produits à DDM dépassée

Arnaud Jadoul
Carrefour déploie la vente des produits à DDM dépassée

© MARTINEZ Bernard

Dans le cadre de lutte contre le gaspillage alimentaire, l’enseigne rejoint Too Good To Go pour demander la modification de la réglementation européenne sur les dates de durabilité minimale. -

Les dates de durabilité minimale (DDM) sont mal comprises par les consommateurs et seraient responsables de 20% du gaspillage alimentaire des foyers : en effet, les produits dont la « date conseillée » est dépassée peuvent perdre certaines de leurs qualités gustatives ou nutritionnelles, mais restent parfaitement consommables. Pour limiter le gaspillage induit par ces dates, Carrefour a annoncé le 16 octobre, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le déploiement de la vente – à prix réduits – de produits à date dépassée en 2020.

Allongement des dates limites de consommation

Dans un communiqué, elle indique travailler depuis 2014 à l’allongement ou à la suppression de ces dates sur 500 produits, le miel, les pâtes, les farines ou encore les produits céréaliers, entre autres. Elle vise désormais la suppression progressive de la mention « à consommer de préférence avant le » sur une sélection de références « en militant pour changer la réglementation européenne ». En outre, le distributeur affirme avoir allongé, après des tests de vieillissement réalisés avec ses fournisseurs, les dates limites de consommation, « dates nécessaires », de plus de 400 produits à sa marque « sans que les qualités gustatives et nutritionnelles soient altérées et sans modification des recettes ». Il cite en exemple des fromages râpés, dont la DLC est passée de quatre à cinq jours, et des yaourts natures qui ont gagné jusqu’à dix jours.

Too Good To Go dans les hypermarchés

En parallèle, Carrefour renforce sa collaboration avec Too Good To Go, entamée il y a un an. Son réseau Carrefour Market a ainsi proposé aux clients plus de 500 000 paniers-repas, constitués de produits des magasins dont la date de péremption est proche, sur l’application de la start-up danoise. Désormais, le service est étendu aux hypermarchés de l’enseigne, une centaine d’entre eux le proposant déjà. Au-delà, Carrefour rappelle son objectif de réduire ses déchets alimentaires de moitié d’ici à 2025 par rapport à 2016 et ses dons de denrées alimentaires aux associations, qui ont représenté 93 millions d’équivalents repas en 2018.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Maître Coq veut optimiser ses emballages

Economie circulaire

Maître Coq veut optimiser ses emballages

La marque du groupe LDC se dote d’une charte pour améliorer ses barquettes, sachets, films et étuis sur le plan environnemental. - Comment entrer davantage dans un modèle vertueux qui préserve la qualité[…]

25/09/2020 | PapierCarton plat
La Seine-et-Marne va accueillir la première usine européenne de PLA

Economie circulaire

La Seine-et-Marne va accueillir la première usine européenne de PLA

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

Economie circulaire

Stratus Packaging lance un film compostable pour sachets flowpack

[Covid-19] Le CFIA est annulé

Profession

[Covid-19] Le CFIA est annulé

Plus d'articles