Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Bonduelle prend aussi des engagements

Arnaud Jadoul

Sujets relatifs :

, ,
Bonduelle prend aussi des engagements

Le légumier français se fixe un objectif de 100% d’emballages recyclables ou réutilisables d’ici à 2025. -

« Les matériaux d’emballage sont un sujet très important chez Bonduelle. Composition, poids, empreinte environnementale…, notre volonté est de nous intégrer pleinement dans une économie de plus en plus circulaire », proclame le légumier français dans un communiqué. Il prend donc l’engagement d’atteindre un taux de 100% d’« emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables » d’ici à 2025. L'enjeu porte, pour les volumes achetés durant l'exercice fiscal 2018-2019, sur 182 000 tonnes d'emballages : 46% de boîtes métalliques, 31% de cartons, 8% de bocaux en verre, 6% de barquettes en plastique et autant de films, 2% d'étiquettes et 1% de capsules.

Objectif atteint pour le métal

Le premier volet de cette action concerne la réduction du poids et de l’épaisseur des emballages, qu’ils soient en plastique, en carton, en papier, en verre ou en métal, tout en maintenant leurs performances. « C’est un travail de longue haleine, généralement étalé sur deux ou trois ans », indique le groupe familial. Pour le métal, premier matériau en volume, utilisé pour les produits appertisés, l’objectif assigné est déjà atteint : entamé en 2016, le plan permet d’économiser 1500 tonnes sur trois ans « à périmètre constant ». L’exercice est désormais en cours pour le plastique, avec la réalisation préalable d’une cartographie de l’ensemble des polymères utilisés, avant de l’étendre au papier-carton et au verre en 2020.

Difficulté technique et opérationnelle

Ensuite, Bonduelle veut privilégier les matériaux recyclés « partout où cela s’avère possible ». En 2018-2019, ils composaient déjà 50,2% de l’ensemble des conditionnements du groupe en Europe. Pour « consolider cette approche », sont actuellement à l’étude l’emploi de matériaux d’origine renouvelable, comme le carton ou des plastiques d’origine végétale, un recours accru au polyéthylène téréphtalate (PET) et au PET recyclé (rPET) et le remplacement des films souples multicouches. Enfin, le groupe veut que tous ses emballages soient conçus pour être recyclables ou réutilisables. Par recyclable, il entend plus de 95% de la totalité du poids de l’emballage effectivement recyclable après collecte, le reste n’entravant pas la recyclabilité des principaux composants. « Relativement faible en quantité proportionnelle, ce défi est significatif par la difficulté technique et opérationnelle que représente la substitution des emballages encore non recyclables », prévient-il.

Groupe familial spécialisé dans les légumes en conserve, frais, surgelés et traiteur, Bonduelle a réalisé en 2018-2019 un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros, compte 56 sites industriels et emploie 11 000 salariés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Multisac découpe avec Comexi

Investissements

Multisac découpe avec Comexi

Le fabricant d’emballages souples a investi dans une S1 DT. - Une machine pour en remplacer deux et produire encore plus vite… Multisac n’a pas eu à réfléchir longtemps lorsqu’il a[…]

06/12/2019 | PlastiquesProduction
La filière de l’emballage carton s’alarme de l’amendement « vaisselle réemployable »

Economie circulaire

La filière de l’emballage carton s’alarme de l’amendement « vaisselle réemployable »

LPR aide Saint Louis sucre à automatiser ses flux

Investissements

LPR aide Saint Louis sucre à automatiser ses flux

Korozo à la conquête de l’Europe

Acquisitions

Korozo à la conquête de l’Europe

Plus d'articles