Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Bobst croît dans les monomatériaux

Tiziano Polito
Bobst croît dans les monomatériaux

Le constructeur suisse promeut la génération 2.0, une gamme de substrats souples barrière, à base de polymères pour des applications dans le conditionnement. - 

À l’heure où toujours plus de marques renoncent au plastique pour se convertir au papier pour des raisons environnementales, Bobst relance les monomatériaux en tant qu’alternative aux multicouches dans l’emballage souple. L’objectif ? Proposer aux industriels de substrats qui accomplissent leurs fonctions de protection des produits au gaz, à l’humidité et à la lumière, tout en étant plus faciles à recycler. Le constructeur suisse, que l’on connaît mieux pour ses machines d’impression et de façonnage du carton, est également un important acteur sur le marché des équipements pour l’emballage souple avec une offre qui comprend des machines de métallisation et d’impression.

Acteurs de la plasturgie 

Il s’est associé dans ce projet baptisé génération 2.0 à plusieurs acteurs de la plasturgie parmi lesquels le fournisseur de polyéthylène (PE) Dow, le fournisseur d’encres Sun Chemical, les fabricants de polypropylène biorienté (BOPP) Indopoly et UFlex, les constructeurs de machines d’extrusion-soufflage et d’étirage Hosokawa Alpine et Brückner Maschinenbau, le spécialiste des machines pour le façonnage de sacs et sachets Elba et celui des revêtements barrières Michelman. Les travaux de recherche accomplis depuis la dernière K, le salon allemand sur la plasturgie qui a eu lieu en 2019, et qui a mis sur les rails cette collaboration inédite, ont permis d’aboutir à une série d’échantillons « héros» en PE et PP. Dans le détail, ces ceux-ci comprennent des poches contrecollées en PP haute barrière et ultra haute barrière, imprimées par héliogravure et recyclables, avec l’option d’une barrière métallisée ou transparente en oxyde d’aluminium (AlOx) et d’un adhésif avec une couche de finition barrière sans solvant. Il est possible d’imprimer ces substrats en flexo UV et en jet d’encre numérique.

Flexo UV et à l'eau

Bobst propose également l’impression flexo UV à faible migration sur des poches souples contrecollées en polyéthylène basse densité (PEbd) et de l’impression flexo à tambour central à base d’eau sur des poches souples contrecollées MDO-PE. Dans les deux cas, la barrière est obtenue avec le procédé de métallisation AluBond. « Trouver des alternatives durables aux plastiques non recyclables constitue l’un des défis les plus importants de notre époque », a déclaré Nick Copeland, directeur R&D chez Bobst. D’ajouter : « C’est un défi particulier pour les emballages souples tels que ceux utilisés pour les produits alimentaires, où la haute barrière de protection contre l’oxygène et l’eau permettant d’empêcher toute détérioration est actuellement assurée par des emballages multi-couches et multi-matériaux, impossibles à recycler. Cette nouvelle génération de structures monomatériau haute barrière nous rapproche un peu plus de notre capacité à proposer des solutions entièrement recyclables pour remplacer les emballages qui ne le sont pas.»

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Apysa promeut la barquette PLA consignée

Economie circulaire

Apysa promeut la barquette PLA consignée

Le thermoformeur-conditionneur vendéen s’intéresse à l’alimentaire et plus particulièrement à la vente à emporter. - Proposer une barquette issue de ressources renouvelables consignée[…]

Elopak acquiert Naturepak Beverage

Acquisitions

Elopak acquiert Naturepak Beverage

Tosca élargit son offre aux produits carnés

Stratégie

Tosca élargit son offre aux produits carnés

L’information sur le BPA dans le collimateur

Profession

L’information sur le BPA dans le collimateur

Plus d'articles