Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

abonné

Sécurité sanitaire

Beata Lux livre ses enseignements

Henri Saporta
Beata Lux livre ses enseignements

Le programme de recherche s’est intéressé à l’industrialisation de la décontamination par lumière pulsée. -

C’est un projet de longue haleine qui arrive à son terme dont Emballages Magazine a déjà eu l’occasion de parler… Le projet d’Innovation stratégique industrielle (ISI) Beata Lux, intitulé “Lumière pulsée et Excimer : création d’une filière industrielle de décontamination aseptique”, a été mené sur quatre ans entre 2011 et 2015. Bpifrance l’a soutenu à hauteur de 10 millions d’euros environ. Comme son objet l’indique, le but est le développement d’applications aseptiques dans les industries alimentaire et pharmaceutique. Coordonné par Claranor, une entreprise fondée en 2004 spécialisée dans la décontamination d’emballages par lumière pulsée implantée à Avignon (Vaucluse), Beata Lux réunit une dizaine de partenaires publics et privés dont les deux laboratoires de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) que sont l’Unité mixte de recherche (UMR) Sécurité et qualité des produits d’origine végétale (SQPOV) et l’UMR Ingénierie procédés aliments (Genial) pour l’évaluation du procédé sur l’intégrité des matériaux traités. Etudiée dès les années 1970 au Japon, la lumière pulsée repose sur une succession de flashs de très haute énergie durant moins d’une milliseconde et la fluence. “Chaque flash délivre une énergie de quelques joules par cm²”, rappelle l’Inra. Cette technologie constitue ainsi une alternative au peroxyde d'hydrogène (H2O2) ou à l'acide peracétique (C2H4O3) mais aussi au rayonnement par faisceaux[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Nestlé convertit les Smarties au papier

Economie circulaire

Nestlé convertit les Smarties au papier

Tous les formats de la gamme de confiseries de chocolat deviennent recyclables. - Début 2019, Mark Schneider, le Pdg de Nestlé, avait cité Smarties parmi les marques du groupe suisse appelées à passer à[…]

27/01/2021 | PapierCarton plat
Haribo opte pour le monomatériau

Economie circulaire

Haribo opte pour le monomatériau

Faerch lance des pots en PET stérilisables

Innovation

Faerch lance des pots en PET stérilisables

AR Packaging se renforce au Royaume-Uni

Acquisitions

AR Packaging se renforce au Royaume-Uni

Plus d'articles