Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

AGNÈS LEGOEUL

Sujets relatifs :

,
Face à la législation et aux exigences en matière d'hygiène, les industriels de l'agroalimentaire regardent avec attention les caisses en plastique. D'autant que les fournisseurs apportent des solutions de plus en plus sophistiquées au service de la chaîne logistique.

Même si le coût d'un bac ou d'une caisse en plastique peut être supérieur de 30 % à celui d'un emballage en bois, les industries agroalimentaires et le secteur automobile regardent avec attention ce matériau aux multiples possibilités. Utilisable plusieurs fois, recyclable et lavable, le bac en plastique ne manque pas d'atouts. Assurant la navette entre les fournisseurs, les industriels et la distribution, il sert généralement d'emballage secondaire ou tertiaire, d'emballage d'expédition ou de stockage. Seuls les caisses en polystyrène expansé sont encore utilisées comme emballages primaires jetables particulièrement dans les secteurs de la viande et du poisson. Les principaux clients des bacs et caisses en plastique sont l'agroalimentaire, la chimie, la pharmacie et le secteur industriel dans son ensemble, y compris l'automobile, grande consommatrice d'emballages navettes. Ce dernier marché est très demandeur de bacs sur mesure intégrant des aménagements intérieurs et des cloisonnements destinés à ranger mais aussi à caler les nombreuses pièces nécessaires aux sous-traitants du secteur.

Gerbables et emboîtables

Les bacs en plastique sont le plus souvent gerbables selon les normes européennes. Leurs dimensions normalisées facilitent l'intégration sur toutes les palettes standards pour constituer des ensembles compacts et homogènes. Certains peuvent recevoir individuellement des charges allant jusqu'à 50 kilos. Les bacs dédiés à l'agroalimentaire adoptent généralement des angles arrondis dans le but de faciliter le nettoyage. Les fonds sont plats et lisses pour permettre le passage sur les convoyeurs. Différents types de poignées existent en fonction des utilisations. Ouvertes, fermées ou ergonomiques, elles sécurisent la préhension et la manutention.

Les couvercles complètent l'adéquation du bac à son utilisation. Simples, à charnières ou avec clips de fermeture, les couvercles contribuent aussi à la traçabilité avec un simple porte-étiquette, voire une puce électronique.

Bien souvent, les bacs sont aussi adaptés à la mécanisation automatique des postes de travail. Quand ils sont pleins, on les empile. Une fois déchargés, on leur fait effectuer un demi-tour et ils s'emboîtent pour un retour à vide à encombrement minimal. C'est le cas notamment de la TwistBox de Werit, à la fois emboîtable à 65 % et gerbable par retournement à 180°. Résistant aux températures allant de -20 °C à +90 °C, elle est appréciée de la distribution. Pour des applications encore plus spécifiques, Werit a développé KitBin, une caisse-palette démontable (les parois de quatre caisses démontées se rangent dans une seule KitBin) offrant un gain de place optimal, au niveau du stockage et du transport. Fabriquée en polyéthylène haute densité expansé pour améliorer la résistance et la tenue au gerbage, elle offre plusieurs types de montage en fonction des besoins.

Polypropylène

Les matériaux le plus fréquemment utilisés sont le polypropylène, l'acrylonitrile butadiène styrène (ABS), le chlorure de polyvinyle (PVC) et le polyéthylène haute densité (PEhd). La gamme Maxi-Nest de Linpac propose une alternative aux bacs pliants utilisés pour le transport des fruits et légumes. Avec treize modèles différents, cette caisse bénéficie de la technique du Coral Foam qui consiste à transformer le polypropylène avec un agent moussant lors de l'injection. Les bacs fabriqués selon cette technique sont dix fois plus rigides que ceux en polypropylène standard.

Pour respecter la chaîne du froid en vigueur dans les industries agroalimentaire, pharmaceutique (pour le transport d'insuline ou de prélèvements sanguins) et pour les colles et mastics, la société Olivo a développé une cagette en plastique au format européen, équipée d'un insert isotherme amovible. La source de froid est calculée en fonction de l'autonomie souhaitée. Un équipement qui s'intègre dans les chaînes automatisées de préparation de commandes.

Tableau guide d'achat bacs et caisses en plastique : voir pdf

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Agnès Pannier-Runacher chez Guillin

Profession

Agnès Pannier-Runacher chez Guillin

La secrétaire d’État se rend dans le Doubs pour un déplacement placé sous le signe de la "reconquête industrielle". -      Dans le cadre de la neuvième Semaine de[…]

Pour un étiquetage alimentaire harmonisé

Profession

Pour un étiquetage alimentaire harmonisé

Schubert améliore la souplesse des machines flowpack

Schubert améliore la souplesse des machines flowpack

Saica Pack groupé au CFIA

Acquisitions

Saica Pack groupé au CFIA

Plus d'articles