Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Réglementation

Au menu ou à la carte, le « doggy bag » est obligatoire

Arnaud Jadoul

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Au menu ou à la carte, le « doggy bag » est obligatoire

En application de la loi Égalim de 2018, les restaurateurs sont désormais tenus de proposer des contenants réutilisables ou recyclables pour emporter les aliments ou boissons non consommés sur place. -

Encore des emballages supplémentaires, diront certains ! Depuis le 1er juillet, en application de l’article 62 de la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite Égalim, les restaurateurs et débits de boissons ont l’obligation de proposer à leurs clients des contenants réutilisables ou recyclables pour qu’ils puissent emporter les aliments et boissons non consommés sur place, « à l'exception de ceux mis à disposition sous forme d'offre à volonté ». La disposition ne s’applique pas aux boissons dont le récipient est soumis à un système de consigne. Déjà « fortement recommandés », ces « doggy bags » doivent contribuer à lutter contre le gaspillage alimentaire. Le phénomène est, en effet, très important dans la restauration. Selon une étude de l’Agence de la transition écologique (Ademe) de 2016, la consommation finale est responsable de 40% du gâchis et la restauration compte pour un tiers dans cette part, soit un peu plus de 13% du total. Toutefois, la pratique est assez confidentielle en France, à la différence des États-Unis ou de l’Asie, où les portions proposées dans les assiettes sont souvent plus importantes. En outre, selon un sondage YouGov, réalisé en 2014 certes, les clients français eux-mêmes se montrent réticents : 15% des répondants considéraient alors que demander un « doggy bag » « fait radin », 11% jugeaient cela impoli, 5% estimaient que ce n’est pas hygiénique, et c’était inutile pour 34% d’entre eux. Mais c’était il y a sept ans…

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Dr Schär recourt au plastique chimiquement recyclé

Economie circulaire

Dr Schär recourt au plastique chimiquement recyclé

Le spécialiste du sans-gluten va proposer un emballage de pain élaboré par Niederwieser avec DSM et Sabic. - Les lancements d’emballages à base de plastique issu du recyclage chimique ne cessent de se[…]

Quand la SNCF déraille…

Editorial

Quand la SNCF déraille…

L’Europe ouvre les débats sur le Nutri-Score

Profession

L’Europe ouvre les débats sur le Nutri-Score

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Economie circulaire

« Je suis un ambassadeur du juste emballage », explique Arnaud Le Berrigaud

Plus d'articles